Recherche

Santé : les diabétiques, victimes collatérales du confinement

© Copyright : DR

30 juin 2020 - 13h00 - Société

Fortunes diverses pour les Marocains pendant la période de confinement. Avec les mesures de confinement instaurées par les autorités sanitaires, 80% des diabétiques ont souffert du manque du suivi médical approprié selon l’endocrinologue et diabétologue, Hamdoun Lhassani.

Le confinement instauré depuis plus de 3 mois a impacté non seulement le secteur économique et social mais également la santé des personnes atteintes de maladies chroniques qui doivent suivre le traitement et le contrôle médical, a indiqué Dr Lhassani, dans un entretien à la MAP.

Pour le président de la Société marocaine d’endocrinologie, diabétologie et nutrition (SMEDIAN), le patient, une fois le diagnostic confirmé doit bénéficier du traitement, se soumettre à un régime alimentaire et pratiquer le sport. À l’en croire, l’interdiction des activités sportives pendant le confinement n’a pas favorisé le traitement adéquat. A cela s’ajoutent le non-respect du régime alimentaire et l’absence de suivi du contrôle médical.

Au cours de cette période critique, plusieurs patients ont manqué à leur RDV de contrôle, non seulement à cause du confinement sanitaire mais également par crainte d’attraper le virus en accédant aux hôpitaux, aux laboratoires ou aux cabinets médicaux. Cette situation a occasionné le non-respect du suivi médical approprié de 80% des diabétiques, selon les données de la SMEDIAN.

Avec l’allègement des mesures de confinement, le président de la SMEDIAN a invité le ministre de la Santé à sensibiliser davantage les diabétiques et les personnes souffrant de maladies chroniques sur la nécessité de se rendre dans ces structures qui sont désormais prêtes pour accueillir les patients.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact