Maroc : séquestration et meurtre à Jerada

21 février 2019 - 12h50 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

C’est la deuxième affaire de séquestration au Maroc en moins d’une semaine avec cette fois-ci Jerada où un homme a été arrêté pour avoir séquestré et tué une autre personne suite à une querelle tournant autour d’une somme d’argent.

Les détails sont fournis par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, qui précise qu’un homme âgé de 33 ans a été interpellé mercredi matin pour son implication présumée dans une affaire de séquestration et de coups et blessures ayant entraîné la mort.

Les premiers éléments de l’enquête menée par les services de police privilégient un différend lié à une somme d’argent. « Le mis en cause a ligoté et séquestré la victime, également un repris de justice, avant de l’agresser à l’aide de l’arme blanche ce qui a entraîné sa mort », précise la DGSN, ajoutant que « le crime serait du à un différend sur une somme d’argent que le prévenu a remis à la victime pour pouvoir émigrer d’une manière illégale en Europe ».

Le mis en cause, qui a déjà un lourd passé judiciaire, a été arrêté puis placé en garde à vue. Il sera présenté au juge dès la fin de l’enquête actuellement en cours.

La semaine dernière, c’est un jeune d’une vingtaine d’années qui a été retrouvé mort ligoté dans un appartement à Fès. Les ravisseurs, au nombre de trois, avaient contacté son père exigeant la somme de 200.000 dirhams pour le relâcher. Malgré les promesses du père de rassembler la somme pour lundi (l’appel avait eu lieu le samedi), les ravisseurs l’ont tué en l’étranglant. Ils ont été arrêtés un peu plus tard à Ksar Sghir. Il semblerait, toujours selon la DGSN, que cette séquestration soit liée à une affaire de cocaïne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Jerada - Séquestration

Aller plus loin

De nouvelles arrestations dans l’affaire du kidnapping et du meurtre de Fès

En plus des trois personnes arrêtées dans cette affaire, dont une femme, le propriétaire et le gardien de l’appartement où a eu lieu le drame viennent également d’être arrêtés,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.