Mort d’un enfant à la gare Rabat-Agdal : réaction de l’ONCF

19 décembre 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

On en sait un peu plus sur le tragique accident qui a coûté la vie à un enfant de 4 ans au début du mois de novembre à la gare Rabat-Agdal.

Un souhait de découvrir le train qu’il ne connaissait pas se concrétise, mais a fini en tragédie. « Son père n’a pas hésité un instant à répondre à sa demande en l’emmenant à la gare de Rabat-Agdal pour effectuer un aller-retour à Kénitra », raconte la mère de l’enfant dans un post sur la page Instagram « Justice pour Omar ». Les choses ne se passeront pas comme prévu. « De retour à Rabat, ils se sont dirigés vers l’escalator ouvert le jour du drame, qui ne faisait l’objet d’aucune signalisation ni barrière malgré sa panne. Ce n’est que quelques marches avant d’arriver à l’étage qu’Omar, aux côtés de son père, a fait sa chute. Une chute de 10 mètres qui lui a coûté sa vie, et la mienne », poursuit la mère dévastée.

À lire : Espagne : un enfant marocain dans un état critique après une chute terrible

Une source proche du dossier ayant requis l’anonymat relate les faits. « Il y avait un escalator utilisé par des supporters de football, qui ont cassé une vitre. Nous avons donc condamné cet escalator et l’avons arrêté, il ne fonctionnait plus, en attendant de changer la vitre », explique-t-elle à Hespress. Elle poursuit : « L’escalator était fermé à l’utilisation, avec une signalisation et un balisage interdisant l’accès. Dans des circonstances improbables, l’enfant a pris cet escalator avec son père (la maman n’était pas là), et le regrettable accident est survenu. Des enregistrements attestant de tout cela existent et ont été remis aux enquêteurs ».

À lire : Marrakech : la vérité sur l’enfant enlevé, amputé et abandonné

L’enfant de 4 ans est tombé dans le vide à une hauteur de 10 mètres du sol alors qu’il montait l’escalator, dont une partie du garde-corps en verre avait été enlevée. À leur arrivée, les équipes de secours ont pris en charge le garçonnet. Ce dernier a subi une hémorragie. Alors que les éléments de la Protection civile le transportaient à l’Hôpital des enfants Ibn Sina, il succombe à ses blessures. Son décès a donné lieu à l’ouverture d’une enquête approfondie ordonnée par le procureur du roi, afin d’élucider les circonstances de cet accident et de déterminer les responsabilités. Ses conclusions sont attendues par l’ONCF.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Accident - Enfant - Gare Rabat-Agdal

Aller plus loin

Mort d’un enfant à Rabat-Agdal : la justice se saisit du dossier

Le tribunal administratif de Rabat vient de se déclarer compétent pour statuer sur l’affaire de la mort du petit garçon de 4 ans, survenue en novembre dernier à la gare...

Maroc : encore un autre enfant retrouvé mort dans un puits

Un nouveau drame similaire à celui de Rayan s’est produit au Maroc. Un enfant de 2 ans est décédé après une chute dans un puits.

Marrakech : la vérité sur l’enfant enlevé, amputé et abandonné

Des informations et des enregistrements sonores avec des images à l’appui ont été relayés sur les réseaux sociaux sur un présumé kidnapping qui aurait mal tourné à Marrakech....

Errachidia : décès d’un enfant de 2 ans suite à une circoncision

Un enfant en bas âge est décédé mercredi à la suite de sa circoncision dans une clinique privée près d’Errachidia. La famille a été déposée une plainte et une enquête a été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Nisrine Marabet, 14 ans, disparue en Belgique

Child Focus, l’organisation belge dédiée à la protection de l’enfance, a lancé un avis de recherche suite à la disparition inquiétante de Nisrine Marabet, une jeune fille de 14 ans. Nisrine a été vue pour la dernière fois le dimanche 30 avril à...

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.