Trafic de drogue : trois ans de prison pour l’avocat Jawad H. à Anvers

5 janvier 2024 - 07h30 - Belgique - Ecrit par : A.P

Accusé de complicité avec des trafiquants de drogue, l’avocat Jawad H. a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel d’Anvers à trois ans de prison, dont la moitié avec sursis, et à une amende de 12 000 euros.

Jawad H. a été interpelé à la suite de l’enquête sur le service de messagerie cryptée Sky ECC. D’après 7sur7.be, les enquêteurs ont retrouvé des conversations que l’avocat, sous l’identité de « Kafka », a eues avec Zakaria E.K. et Najim E.M., considérés comme des trafiquants de drogue, au cours de la période entre octobre 2020 et février 2021.

À lire : Des gendarmes marocains accusés de complicité avec un trafiquant de drogues

Le condamné leur aurait fourni des informations sur des dossiers en cours devant les juridictions, ainsi que des avocats pour défendre des narcotrafiquants déjà arrêtés. Jawad H. est également accusé d’avoir des liens avec Sahil M., un ancien avocat condamné en décembre dernier à cinq ans de prison, dont 20 mois avec sursis, pour des faits similaires.

Sujets associés : Procès - Anvers - Mocro Maffia

Aller plus loin

Sky ECC : le Maroc au coeur de l’affaire de drogue à Bruxelles

Le méga-procès pour trafic international de cocaïne et de cannabis prévu début novembre s’est finalement ouvert à Bruxelles ce lundi devant le tribunal correctionnel délocalisé...

Maroc : des gendarmes accusés de complicité avec un trafiquant de drogue

Plusieurs agents de la brigade de gendarmerie de Deroua, dans la province de Berrechid, seraient impliqués dans une affaire de trafic de drogue. Ils sont soupçonnés d’avoir «...

Maroc : policier ... et trafiquant de drogue

Un policier a été arrêté en flagrant délit de détention de drogues lors d’une opération sécuritaire menée à Salé en coordination avec les services de la Direction générale de la...

Des gendarmes marocains accusés de complicité avec un trafiquant de drogues

La Gendarmerie royale enquête sur la participation éventuelle de ses éléments au trafic de drogue dans la ville de Belyounech, non loin de Sebta.

Ces articles devraient vous intéresser :