Sky ECC : le Maroc au coeur de l’affaire de drogue à Bruxelles

18 décembre 2023 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Le méga-procès pour trafic international de cocaïne et de cannabis prévu début novembre s’est finalement ouvert à Bruxelles ce lundi devant le tribunal correctionnel délocalisé au Justitia, l’ancien siège de l’Otan reconverti en enceinte judiciaire ultra-sécurisée. Parmi les plus de 120 prévenus, des Maghrébins qui importaient de la drogue des pays dont le Maroc vers la Belgique.

Au total, 124 personnes sont jugées à partir de ce lundi, et ce, pour plusieurs mois au tribunal correctionnel délocalisé au Justitia, l’ancien siège de l’Otan reconverti en enceinte judiciaire ultra-sécurisée, pour participation à une organisation criminelle, violation de la législation sur les stupéfiants, trafic d’armes, etc. Sans oublier les quatre entreprises établies en Belgique, soupçonnées d’être uniquement vouées à la dissimulation d’activités illicites. Les prévenus sont accusés d’avoir acheminé de la drogue dans des conteneurs en provenance respectivement d’Amérique du Sud et du Maroc, via les ports d’Anvers, Rotterdam, Hambourg et Le Havre, avant de l’écouter sur tout le continent européen, fait savoir RTL.

À lire : Évasion, trafic de drogue, et maintenant Bruxelles : La chute de Mohammed Benabdelhak

Les faits qui leur sont reprochés ont eu lieu entre janvier 2017 et novembre 2022. Il leur est également reproché d’avoir exploité l’ensemble des laboratoires de transformation de la cocaïne découverts sur le sol belge. Certains prévenus sont en fuite et seront jugés par défaut, tandis que d’autres comparaissent libres. La plupart sont en détention préventive en Belgique depuis leur arrestation, est-il précisé. Le jugement est attendu après mi-2024.

À lire : Des Marocains de Belgique condamnés à Sebta pour trafic de drogue

Des informations interceptées sur Encrochat et Sky ECC ont permis à la police belge de démanteler ce vaste réseau avec la collaboration de ses homologues d’Italie et d’Allemagne. Les 200 perquisitions menées simultanément en Belgique le 9 mars 2021 à la suite du décodage de Sky ECC ont été « la plus grande opération policière jamais entreprise » en Belgique, a rappelé le ministre de la Justice Paul Van Tigchelt à la veille du procès. De leur côté, des avocats de la défense critiquent la procédure. « On essaie d’imiter les grands procès de la mafia italienne, c’est une sorte de coup de comm’ !  », a grincé Guillaume Lys, avocat d’un prévenu bruxellois. Et d’estimer : Il y a dans ce méga-procès « des dizaines de dossiers qui auraient dû être jugés séparément ».

Sujets associés : Procès - Trafic - Cocaïne - Cannabis - Bruxelles - Belgique

Aller plus loin

Coup d’éclat du Marocain Ibrahim Farisi au procès des attentats de Bruxelles

Le Marocain Ibrahim Farisi, l’un des deux accusés comparaissant libres au procès des attentats du 22 mars 2016, a fait un nouveau coup d’éclat en perturbant les débats lors de...

Maroc : première nuit en prison pour deux hauts responsables

Deux personnalités marocaines, soupçonnées d’être liées à un baron de la drogue au Sahara, ont passé leur première nuit à la prison d’Oukacha à Casablanca.

Surprise à Tétouan : la mer livre des tonnes de haschich

Plusieurs dizaines de ballots de drogue ont été découverts sur des plages de la région de Tétouan. On soupçonne une opération de trafic de haschich qui a mal tourné.

Trafic de drogue : trois ans de prison pour l’avocat Jawad H. à Anvers

Accusé de complicité avec des trafiquants de drogue, l’avocat Jawad H. a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel d’Anvers à trois ans de prison, dont la moitié avec...

Ces articles devraient vous intéresser :