Évasion, trafic de drogue, et maintenant Bruxelles : La chute de Mohammed Benabdelhak

1er décembre 2023 - 13h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Après une peine de 12 ans de prison pour son évasion de Beauvais et 13 ans de détention à Bordeaux pour un trafic de drogue, le Franco-marocain Mohammed Benabdelhak alias « le Bombé » voit son casier judiciaire s’alourdir d’une nouvelle condamnation.

Jeudi, le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné Mohammed Benabdelhak à sept ans de prison pour des faits remontant au 13 avril 2014, rapporte Courrier Picard. Ce jour-là, un commando composé d’hommes armés avait ouvert le feu vers 20 heures sur la maison d’arrêt de Saint-Gilles (banlieue de Bruxelles) après que des policiers leur avaient refusé l’accès. Ces malfaiteurs avaient tenté de faire évader le Franco-marocain originaire de Creil (Oise) soupçonné d’être à la tête de trafic de drogue en provenance du Maroc. À la barre, l’homme de 42 ans a en octobre dernier nié toute implication dans les faits, mais la justice ne le croit pas. Selon le jury, c’est bien lui qui avait « commandité son évasion avec l’appui de personnes venant de France ».

À lire : Quatre personnes interpellées suite à l’évasion ratée de Mohamed Benabdelhak

Cette tentative d’évasion avait donné lieu à l’ouverture d’une enquête judiciaire en Belgique. Il ressort des investigations que les meurtres des frères Hilger, des figures du grand banditisme belge, dont les corps, qui avaient été dissous dans des bacs d’acide, ont été retrouvés en mars 2016 dans le coffre d’une voiture repêchée dans un canal près de Charleroi pourraient avoir un lien avec cette tentative d’évasion. L’incendie volontaire de l’institut national de criminalistique et de criminologie aussi. Des indices, une chaussure notamment, dans ce double assassinat ont été détruits dans cet incendie. On évoque par ailleurs la promesse de 2 millions d’euros ayant été avancée pour faire évader le Creillois.

À lire : Montpellier : condamné pour avoir convoyé de la drogue depuis le Maroc

Benabdelhak avait réussi à s’évader de prison de Beauvais (nord de la France), en novembre 2008, après l’attaque d’un convoi par un groupe d’assaillants armés de kalashnikov. Il avait trouvé refuge au Maroc, son pays d’origine. Cette évasion spectaculaire lui a valu 12 ans de prison ferme. Après sa libération, il est retourné en Europe.

Sujets associés : Prison - Bordeaux - Droits et Justice - Drogues - Trafic

Aller plus loin

Sky ECC : le Maroc au coeur de l’affaire de drogue à Bruxelles

Le méga-procès pour trafic international de cocaïne et de cannabis prévu début novembre s’est finalement ouvert à Bruxelles ce lundi devant le tribunal correctionnel délocalisé...

Montpellier : condamné pour avoir convoyé de la drogue depuis le Maroc

Majid B., un Biterrois de 31 ans, vient d’être condamné à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Montpellier pour trafic de résine de cannabis, défaut de...

Maroc : extradé de Belgique, un baron de la drogue condamné à 6 ans de prison

La cour d’appel de Rabat a condamné lundi R.O, alias « Temsamani », baron de la drogue et ancien président du Maghreb Athlétic de Tétouan (MAT), à 6 ans de prison ferme.

Recherché partout en Europe, Yousef Mohamed Lehrech au Maroc ?

Yousef Mohamed Lehrech, surnommé “El Pastilla”, est actuellement l’individu le plus recherché par la police espagnole depuis son évasion spectaculaire de la prison d’Alcalá-Meco...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.