Qui est Nordin El Hajjioui, trafiquant de drogue extradé de Dubaï vers la Belgique ?

4 avril 2024 - 12h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Les Émirats arabes unis ont extradé Nordin El Hajjioui, le baron de la drogue soupçonné de trafic de cocaïne à grande échelle, de commerce illégal d’armes et de violence liée aux drogues vers la Belgique. Parcours d’un jeune belgo-marocain qui a amassé une grosse fortune dans le milieu criminel.

Né le 8 octobre 1987 à Anvers, Nordin El Hajjioui a grandi dans le quartier anversois “Den Dam”, le triangle entre le Sportpaleis, le Park Spoor Noord et le port. Il s’investit très tôt dans le trafic de la drogue. Il vend de la cocaïne en tant que petit dealer local. Il sera condamné à des travaux d’intérêt général et à de la prison avec sursis. Cette condamnation n’émousse pas sa rage de réussir dans le milieu. Il croise le chemin de Samir Bouyakhrichan, plus connu sous le nom de « Scarface ». Celui-ci le prend sous son aile. Il devient ainsi son apprenti. Le réseau de « Dikke Nordin van den Dam » sera d’une grande utilité : d’importantes cargaisons de coke transitent dans le port d’Anvers, rappelle HLN.

À lire :Nordin El Hajjioui, baron de la drogue, enfin rattrapé par la justice belge

Progressivement, celui qui est surnommé Dikke Nordin monte en grade. Après l’assassinat en 2014 de « Scarface » sur une terrasse de Marbella, il prend la relève avec le frère du défunt, « Karim Taxi ». Il collabore également avec le bodybuilder « Frank De Tank » pour faire passer clandestinement de la cocaïne à partir de conteneurs dans le port d’Anvers. Cette collaboration sera de courte durée en raison d’une avance de 400 000 euros pour un chargement de cocaïne. Le chargement disparaît, mais le bodybuilder refuse de rétrocéder l’avance. Les relations entre les deux hommes se détériorent au point qu’ils cherchent à s’éliminer mutuellement. Le gang « Frank De Tank » sera démantelé par la police mi-2017, mais Dikke Nordin qui est entre-temps devenu l’un des plus importants trafiquants de drogue du pays eut le temps de s’enfuir à Dubaï.

À lire :Dubaï : le baron de la drogue Nordin El Hajjioui extradé

Depuis les Émirats arabes unis, Nordin contrôle le trafic de drogue anversois. Mais la réception en avril 2019 par le centre d’urgence d’Anvers d’un appel téléphonique émis par Brigitte S., permet aux enquêteurs de démanteler son réseau à Anvers. La jeune femme de 20 ans est la compagne de Moufdi R., un trafiquant de drogue connu, lui-même lié à Memet T., que la police considérait comme le bras droit de « Dikke Nordin ». Elle s’était accidentellement tirée une balle dans le pied. Lors de 36 perquisitions à Anvers et dans le Limbourg, 10 membres du réseau du Belgo-marocain ont été arrêtés. Pendant ce temps, Nordin se prélasse à Dubaï dans une luxueuse villa d’une valeur de 3 millions d’euros dans le quartier résidentiel d’Al Hebiah. Ses deux enfants y étaient scolarisés sous un faux nom.

À lire :Le Marocain Nordin El Hajjioui soupçonné d’avoir planfié l’enlèvement d’un ministre belge

Quelques mois plus tard, Dikke Nordin sera arrêté à Dubaï en 2020 avant d’être remis en liberté. En décembre 2021, un traité d’extradition avait été signé entre la Belgique et les Émirats arabes unis. 2023 : nouvelle arrestation. Cette fois, le Belgo-marocain n’a pas réussi à se tirer d’affaire. Il sera placé en détention. Début mars, la Cour de Cassation de Dubaï autorise son extradition vers la Belgique. Le 29 mars, il est arrivé à Anvers dans un avion militaire qui a atterri sur la base aérienne de Melsbroek. Sa santé aurait pris un coup : il se déplacerait en fauteuil roulant. Sa première comparution devant la justice belge est prévue le 16 mai prochain. Suspect dans plusieurs grands procès pour trafic de drogue en cours à Anvers et dans une affaire de drogue sur laquelle enquête le tribunal de Limbourg, l’homme de 36 ans encourt une peine d’emprisonnement de 20 à 25 ans, fait savoir HLN.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Drogues - Emirats Arabes Unis - Extradition - Cocaïne - Nordin El Hajjioui

Aller plus loin

Nordin El Hajjioui, baron de la drogue, enfin rattrapé par la justice belge

Extradé par les Émirats arabes Unis, le trafiquant de drogues Nordin El Hajjioui (35 ans), alias Dikke Nordin, est arrivé vendredi à Anvers dans un avion militaire qui a atterri...

Dubaï : le baron de la drogue Nordin El Hajjioui extradé

Nordin El Hajjioui, alias « Dikke Nordin », est actuellement en route vers La Belgique. Le baron de la drogue d’origine marocaine, qui résidait à Dubaï, a été extradé...

Les Émirats rejettent l’extradition de Nordin El Hajjioui vers la Belgique

Un tribunal des Émirats arabes unis a rejeté les demandes d’extradition du Belge d’origine marocaine Nordin El Hajjioui alias « Dikke Nordin van den Dam », l’un des hommes les...

Nordin El Hajjioui, dans le top 50 Interpol, risque 12 ans de prison

Une peine ferme de 12 ans de prison a été requise lundi à l’encontre du Belge d’origine marocaine Nordin El Hajjioui alias « Dikke Nordin van den Dam », l’un des hommes les plus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »