Anvers : une attaque à l’explosif vise une famille marocaine

17 décembre 2023 - 12h30 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Dans la nuit de vendredi à Hoboken, dans la région d’Anvers, une explosion a visé une maison dans la rue De Hertstraat, endommageant la porte d’entrée d’une maison appartenant à des Marocains mais sans faire de blessés.

L’incident, qui a eu lieu vers 2h15, a mobilisé rapidement les services d’urgence. La maison appartenant à la famille E.Y., dont deux membres ont été condamnés en 2021 pour une affaire de trafic de cocaïne, semble être la cible de l’attaque.

A lire : Assassinat de Samir Jabli et Mohammed Alarasi : la piste de la Mocro Maffia ressurgit

En plus des dégâts sur la maison ciblée, plusieurs véhicules stationnés à proximité ont été endommagés, et des fenêtres des bâtiments environnants ont été brisées par la force de l’explosion. La police d’Anvers a établi un périmètre de sécurité et des équipes spécialisées, dont le laboratoire judiciaire et le service de déminage Dovo, ont été dépêchées pour des analyses approfondies.

Ce fait divers pourrait ne pas être un acte isolé. La maison visée appartient à une famille dont deux membres, Ali et Yousef Bouchiar, ont été impliqués dans une affaire de drogue en 2021. Cette piste, bien que non confirmée, oriente l’enquête vers un possible règlement de comptes lié au trafic de stupéfiants.

Les frères Bouchiar avaient été au cœur d’une tentative maladroite de récupération de cocaïne en 2018, impliquant une course-poursuite avec la police et aboutissant à leur condamnation en 2021. L’aîné a écopé d’une peine de prison ferme, tandis que le cadet, selon son avocat, aurait été entraîné malgré lui dans cette entreprise risquée.

Sujets associés : Drogues - Anvers - Cocaïne - Mocro Maffia

Aller plus loin

Assassinat d’un journaliste aux Pays-Bas : La justice explore la piste Mocro Maffia

Dans l’affaire de l’assassinat du célèbre journaliste Peter R. de Vries, une nouvelle piste émerge. Il s’agit du chef de la Mocro Maffia, actuellement emprisonné.

Assassinat de Samir Jabli et Mohammed Alarasi : la piste de la Mocro Maffia ressurgit

De nouvelles informations poussent la police des Pays-Bas à rouvrir l’enquête sur l’assassinat en 2014 de Samir Jabli (38 ans) et de Mohammed Alarasi (22 ans), tous deux...

Mocro-Maffia : Dubaï dément avoir maltraité Ridouan Taghi avant son extradition

Les nouveaux avocats de Ridouan Taghi, présumé chef de la Mocro maffia, par ailleurs principal suspect dans l’affaire Marengo demandent des éclaircissements sur une possible...

NarcoFiles : l’enquête qui met à nu la Mocro Maffia

NarcoFiles, un réseau international de journalistes d’investigation sur le crime organisé, révèle comment le journaliste néerlandais Peter R. de Vries a été assassiné en juillet...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.