Trois entreprises espagnoles présélectionnées pour la construction de l’usine de dessalement de Casablanca

30 juin 2022 - 12h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les sociétés espagnoles Acciona, Abengoa et Lantania font partie des trois groupes qui ont été présélectionnés pour la construction d’une grande usine de dessalement dans la région de Casablanca au Maroc.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a lancé un appel d’offres pour la construction de cette infrastructure qui sera installée dans la région de Casablanca et aura une capacité maximale de 822 000 mètres cubes par jour pour répondre à la demande en eau potable et en irrigation de quelque 5 000 hectares de terres. Le coût du projet est estimé à plus de 800 millions d’euros, fait savoir El Economista.

À lire : Une station de dessalement géante construite à Casablanca

Dans ce cadre, l’Office a reçu plusieurs offres et retenu dans une première phase de présélection, six consortiums dont font partie les entreprises espagnoles Acciona, Abengoa et Lantania. Acciona est en groupement avec Afriquia Gaz et Green of Africa, deux filiales du Marocain AKWA. L’entreprise est présente au Maroc depuis 70 ans où elle a réalisé diverses infrastructures portuaires et aéroportuaires, hydrauliques, routières et sociocommunautaires.

Acciona a réalisé sa première station d’épuration en 2012 au Maroc. L’entreprise Abengoa, via sa filiale Abengoa Agua, est en groupement avec la société française Engie. La société d’ingénierie basée à Séville vient d’achever l’usine de dessalement d’Agadir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)

Aller plus loin

Une station de dessalement géante construite à Casablanca

Le Plan national de l’eau intègre l’installation de stations de dessalement d’eau de mer dans plusieurs villes dont Casablanca où seront produits 300 millions de mètres cubes...

La station de dessalement de Chtouka Aït Baha est prête

Depuis le 14 mai, la station de dessalement de Chtouka Aït Baha subit des essais qui vont durer trois mois. Sa mise en service est prévue fin octobre 2021.

L’usine de dessalement de Laâyoune est prête

La station de dessalement de l’eau de mer installée à Laâyoune dans le cadre du renforcement de l’approvisionnement en eau potable au niveau national, sera bientôt opérationnelle.

Acciona propose 30 millions d’euros pour racheter l’usine de dessalement d’Agadir

Acciona a soumis une offre pour racheter l’usine de dessalement d’Agadir au Maroc. Le géant danois Arnold Peter Møller et Técnicas Reunidas ont aussi manifesté leur intérêt pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Gaz naturel de Tendrara : les ambitions énergétiques du Maroc se concrétisent

La société britannique en charge de l’exploitation du gisement de gaz de Tendrara, Sound Energy, indique que les premières recettes générées par ce projet devraient être perçues dès 2024. L’entreprise collabore étroitement avec l’Office National de...

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME) composée d’entreprises des secteurs de l’électricité et de l’automobile mettra...