Maroc : des stations de dessalement de l’eau de mer pour combler les besoins en eau potable

3 mars 2021 - 05h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a annoncé la mise en service prochaine de deux nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer, après celle de Chtouka Aït Baha, évoquée récemment par le ministre de l’Agriculture.

Une nouvelle station de dessalement de l’eau de mer sera opérationnelle à Laâyoune dès le deuxième semestre de l’année 2021. Selon le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, elle permettra de combler les besoins en eau potable des habitants de cette ville et ceux des villes avoisinantes jusqu’en 2040. D’un coût total de 370 millions de dirhams, et d’une capacité de production de 26 000 m³/j, elle viendra renforcer la production de 26 000 m³/j de la première station et les 10 000 m³/j d’eaux souterraines.

La réalisation d’une deuxième station de dessalement de l’eau de mer à Tarfaya, quant à elle, vient apporter une solution « efficace » à la demande en eau potable dans la ville, souligne El Hafifi qui ajoute que ce projet de grande importance, d’un budget de 8 millions de dirhams, a été mis en œuvre dans un délai très court. Il permettra de pallier la carence en eau de 36 % notée dans la production d’eau potable et de combler les besoins en eau potable à court terme, surtout en période estivale.

Sujets associés : Laayoune - Tarfaya - Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)

Aller plus loin

Une station de dessalement géante construite à Casablanca

Le Plan national de l’eau intègre l’installation de stations de dessalement d’eau de mer dans plusieurs villes dont Casablanca où seront produits 300 millions de mètres cubes...

Le Maroc compte construire une vingtaine de stations de dessalement d’eau de mer

Face à la demande croissante en eau et à sa rareté dans certaines régions, le Maroc a eu recours au dessalement de l’eau de mer. Plusieurs projets ont été initiés à cet effet...

La station de dessalement de Chtouka Aït Baha est prête

Depuis le 14 mai, la station de dessalement de Chtouka Aït Baha subit des essais qui vont durer trois mois. Sa mise en service est prévue fin octobre 2021.

Maroc : l’ONEE dément, encore une fois, la pénurie d’eau potable

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) condamne avec force les allégations mensongères diffusées au sujet des mesures qu’il compte prendre pour faire face...

Ces articles devraient vous intéresser :

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Une entreprise canadienne pour le traitement des rejets de la station de Bouregreg

Aquatech Maroc, filiale du groupe Aquatech International basé au Canada, a été retenue au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des...

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME) composée d’entreprises des secteurs de l’électricité et de l’automobile mettra...

Enquête après la supposée pollution de la lagune de Marchica (Nador)

Les informations selon lesquelles le lac Marchica ferait l’objet de pollution volontaire sont fausses, affirme l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE), qui a publié le rapport d’une commission diligentée du 4 au 6 août sur les lieux.

Gaz naturel de Tendrara : les ambitions énergétiques du Maroc se concrétisent

La société britannique en charge de l’exploitation du gisement de gaz de Tendrara, Sound Energy, indique que les premières recettes générées par ce projet devraient être perçues dès 2024. L’entreprise collabore étroitement avec l’Office National de...

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...