Maroc : 488 villages du nord fournis en eau potable

15 novembre 2020 - 05h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’eau devient presque un luxe dans certaines régions du Nord à cause de la rareté des précipitations. L’Office National de l’Électricité et l’Eau Potable vient de lancer en partenariat avec le Conseil de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima un projet d’alimentation en eau destiné à plusieurs villages relevant de Tanger, Tétouan, Larache et Chefchaouen sur une période de cinq ans.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales (PRDTS) avec pour bénéficiaires 200 000 habitants. Doté d’un montant estimé à 861 millions de DH (hors foncier).

Les travaux comprendront plusieurs ouvrages, qui seront mis en place à travers la réalisation des travaux de génie civil, la fourniture et la pose de conduites, la fourniture et l’installation des équipements et leur électrification, rapporte l’Économiste.

L’ONEE vient également de lancer la dernière phase du programme d’électrification rurale PERG. 14 villages bénéficieront de ce programme financé à hauteur de 80 millions de DH, octroyés par la Banque africaine de développement (BAD), précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Tétouan - Eau - Al Hoceima - Banque africaine de développement (BAD) - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement - Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE)

Aller plus loin

La banque africaine fait un don au Maroc

La Banque africaine de développement (BAD) entend soutenir l’amélioration du climat des affaires au Maroc qui s’évertue à «  réussir une sortie de crise par le haut  ». Dans ce...

Maroc : le cri de détresse des éleveurs de Fès-Meknès face à la sécheresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse, les éleveurs et les producteurs de viande demandent une aide urgente à l’État afin d’éviter une crise majeure.

Stress hydrique : le danger guette le Maroc

Le Maroc figure, tout comme la Tunisie et l’Algérie, sur la liste des pays ayant un niveau élevé de stress hydrique, indique un rapport de l’Institut mondial des Ressources (WRI).

Sécheresse : le Maroc enregistre un sévère déficit pluviométrique, le sud lance un SOS

Confrontés au manque de pluie, à la raréfaction des ressources en eau aggravée par la surexploitation des nappes phréatiques, les agriculteurs et particuliers du Sud du Maroc se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Les Marocains paieront plus cher l’électricité

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.