Les Marocains paieront plus cher l’électricité

16 janvier 2024 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les autorités marocaines ont décidé de relever les taux de TVA appliqués aux tarifs de l’électricité sur la période 2024-2026.

« Dans le cadre de la Loi de Finances 2024, les pouvoirs publics ont décidé de procéder à des changements des taux de TVA appliqués aux tarifs de l’eau, de l’assainissement liquide et de l’électricité », a fait savoir Lydec, le délégataire de la distribution d’eau potable et d’électricité à Casablanca, dans une note publiée dimanche et rapportée par Le Matin.

À lire : Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Ces mesures fiscales, consignées dans le Code général des impôts, sont entrées en vigueur depuis le 1ᵉʳ janvier 2024. Elles concernent l’exonération de la TVA, qui était de 7 %, pour toutes les opérations de vente de l’eau destinée à l’usage domestique, de même que les prestations d’assainissement liquide et les opérations de location du compteur d’eau ; le relèvement du taux de la TVA pour l’électricité, de 14 % à 16 % (18 % en 2025 et 20 % en 2026) ; le relèvement du taux de la TVA pour la location du compteur d’électricité à 11 % (15 % en 2025 et 20 % en 2026).

À lire : Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

Pour les usages non domestiques (activités commerciales et professionnelles, industriels, administrations, hôtels, bains maures, etc.), un taux de la TVA de 10 % au lieu de 7 % s’appliquera pour les opérations de vente d’eau potable ainsi que les prestations d’assainissement liquide et les opérations de location du compteur d’eau. Toutes ces mesures n’auront pas « d’incidence, à titre transitoire, sur les tarifs de vente TTC de l’énergie électrique », assure-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Energie - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - TVA

Aller plus loin

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ...

Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch renonce à son projet visant à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l’eau et l’électricité. Ce projet avait soulevé de vives...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une...

A Casablanca, un quartier sans électricité depuis 3 mois !

À Casablanca, le quotidien de près de 212 familles du bidonville “Comira” est bouleversé depuis trois mois. Une coupure d’électricité par la “Lydec” les a plongés dans le noir,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Shell fournira du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) au Maroc via le Gazoduc Maghreb-Europe

Un contrat prévoyant l’approvisionnement de 0,5 milliard de mètres cubes de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par an vient d’être signé entre Shell International Trading Middle East Limited FZE et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Un important gisement de cuivre découvert au Maroc

Un important gisement de cuivre vient d’être découvert par la société minière marocaine Red Rock Mining, spécialisée dans la recherche et l’exploitation de gisements de cuivre et soutenue par des investissements étrangers.

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.