Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

13 novembre 2023 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch renonce à son projet visant à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l’eau et l’électricité. Ce projet avait soulevé de vives polémiques et inquiété les Marocains.

L’augmentation de la TVA sur l’eau et l’électricité dans la proposition de budget 2024, dont la première partie a été adoptée au Parlement n’est plus à l’ordre du jour. Selon la ministre de l’Économie et des Finances, cette décision a été prise à l’issue d’une réunion avec les leaders des partis au pouvoir, fait savoir Hespress. Le gouvernement n’envisage donc plus d’augmenter la TVA de 7 % à 8 % pour l’eau, les services sanitaires, et la location des compteurs d’eau, de 14 % à 16 % pour l’électricité, la location des compteurs électriques, ainsi que le transport de passagers et de marchandises. Information confirmée par les leaders du Parti de l’Istiqlal (PI) et du Parti Authenticité et Modernité (PAM) à la Chambre des représentants.

À lire : Maroc : vers une réduction de la TVA sur certains produits

Le gouvernement prévoyait également d’augmenter de façon graduelle la TVA pour l’eau, les services sanitaires, et la location des compteurs d’eau de 7 % à 10 % d’ici 2026, avec des taux de 8 % en 2024, 9 % en 2025, et 10 % en 2026. S’agissant de la production d’électricité renouvelable, une réduction de la TVA de 14 % à 10 % était envisagée, avec des taux de 12 % en 2024 et 10 % en 2025. De même, il était prévu une augmentation du taux de la TVA sur le sucre raffiné de 7 % à 10 %, sur les voitures économiques de 7 % à 10 %, et une diminution du taux appliqué aux services des démarcheurs ou courtiers d’assurances de 14 % à 10 %.

À lire :Rabat : très chères factures Redal

Outre le renoncement à l’augmentation des tarifs de l’eau et de l’électricité, Aziz Akhannouch et son équipe abandonnent aussi la TVA sur les transports urbains à 10 %. Cette décision du gouvernement vient couper court aux critiques qui fusaient de toutes parts. Une éventuelle augmentation des factures des services publics était considérée comme « injuste et nuisible au pouvoir d’achat des citoyens. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aziz Akhannouch - TVA

Aller plus loin

Rabat : des robinets qui déversent une eau nauséabonde

Les habitants de plusieurs quartiers de Rabat notent qu’une eau nauséabonde coule des robinets. Ils appellent à l’ouverture d’une enquête et à des analyses physiologiques et...

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de...

Au Maroc, des villages privés d’électricité

Plusieurs villages de la province de Chefchaouen sont dans le noir et privés d’eau depuis vendredi où des rafales de vent ont secoué la région, endommageant des lignes et...

Maroc : des villages dans l’obscurité

Les services régionaux de l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) ont privé d’énergie électrique trois douars de la commune de Bni Leit, dans la province...

Ces articles devraient vous intéresser :

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Aziz Akhannouch a perdu 200 millions de dollars en 7 mois

La crise touche également les milliardaires. Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, l’une des plus grandes fortunes du pays, a perdu quelque 200 millions de dollars en 7 mois.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25 décembre 2023. Voici ce qu’il faut retenir.