Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

8 mars 2024 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une augmentation progressive étalée sur trois ans.

Cette décision, annoncée en octobre 2023 par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch, s’inscrit dans le cadre d’une réforme globale du système de compensation. L’objectif : cibler les aides sociales et alléger la pression sur les finances publiques.

Interrogé sur le sujet lors de la conférence de presse du 7 mars, Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, a réaffirmé la volonté de l’exécutif de mener à bien cette réforme. « Ces mesures s’inscrivent dans un vaste chantier de protection sociale », a-t-il souligné, rappelant que le financement de l’aide directe aux familles nécessite des ajustements.

A lire : Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

En clair, le gouvernement entend passer d’une logique de subvention généralisée à un système d’aide ciblée. Un programme d’aide sociale directe aux familles défavorisées, inscrites au registre social unifié, a été mis en place.

L’augmentation du prix du gaz butane ne sera pas sans impact sur le budget des ménages, surtout les plus fragiles. C’est pourquoi le gouvernement a prévu une augmentation progressive, étalée sur trois ans. L’objectif est de permettre aux Marocains de s’adapter à ce changement et de trouver des alternatives, si nécessaire.

La décision n’est pas exempte de critiques. Certains craignent que la hausse du prix du gaz n’alimente l’inflation et n’aggrave la situation déjà très difficile des plus démunis. Le gouvernement, lui, assure que le programme d’aide sociale directe permettra de compenser l’impact de la mesure sur les ménages les plus fragiles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Caisse de compensation - Inflation - Gouvernement marocain

Aller plus loin

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Le projet gazoduc Maroc-Nigeria avance

Les signes annonciateurs de la réussite du projet de construction du gazoduc Maroc-Nigeria sont visibles. Le partenaire nigérian est prêt à investir 50 % du coût total du projet.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix augmente à partir d’avril

Au Maroc, l’augmentation du prix de la bonbonne de gaz butane va être bientôt actée. Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a récemment fait une annonce dans ce sens au Parlement.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Maroc : le prix du gaz s’envole dès lundi

Le prix du gaz butane au Maroc connaîtra une augmentation à partir de ce lundi 20 mai 2024, suite à la décision du gouvernement de décompenser partiellement la subvention accordée à ce produit. Cette mesure vise, dit-on, à rationaliser les dépenses...

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Maroc : remaniement ministériel imminent

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, prévoit de réaménager son équipe. Certains ministres devraient perdre leurs postes.