Bouteille de gaz au Maroc : le prix augmente à partir d’avril

31 mars 2024 - 19h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, l’augmentation du prix de la bonbonne de gaz butane va être bientôt actée. Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a récemment fait une annonce dans ce sens au Parlement.

L’augmentation du prix de la bonbonne de gaz butane se précise. D’après la stratégie de décompensation totale dévoilée par le chef du gouvernement au Parlement, le prix réel de la bonbonne de gaz utilisée dans les ménages équivaut à 120 DH : le consommateur paie 40 DH et les caisses de l’État supportent 80 DH. Mais à partir du mois d’avril 2024, le prix passera à 50 DH, soit une augmentation de 10 DH pour le consommateur et cela augmentera graduellement, avait précisé Aziz Akhannouch. Ces mesures sont consignées dans la loi de finance 2024. Elles « coïncident avec l’introduction du projet d’aides directes aux citoyens démunis, ainsi que la généralisation de la couverture de Santé, dans un souci de créer une meilleure équité sociale », fait-on savoir.

À lire : Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

Selon des sources au sein de l’Association professionnelle des dépositaires grossistes du gaz de pétrole liquéfié (GPL), consultées par Hespress, l’application de l’augmentation des prix ne serait pas effective en avril, les professionnels du secteur n’ayant pas encore reçu d’information officielle de la part du gouvernement à ce sujet. Elles estiment que le gouvernement d’Aziz Akhannouch pourrait décider de l’application des nouveaux prix de bonbonne de gaz après la fin du mois de ramadan afin de notamment « préserver le pouvoir d’achat » des consommateurs. Les mêmes sources fondent leur raisonnement sur le fait que le barème des prix déterminés par les autorités chaque mois n’a pas été changé pour le mois prochain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Gaz - Gouvernement marocain - Aziz Akhannouch - Parlement marocain - Prix

Aller plus loin

Gaz au Maroc : une augmentation des prix est-elle imminente ?

L’information selon laquelle le prix des bouteilles de gaz (butane) va connaitre une augmentation au Maroc à compter de ce lundi, n’est pas vérifiée.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de...

Explosion des importations marocaines de gaz via le GME, malgré les menaces algériennes

Depuis l’activation du gazoduc Maghreb-Europe (GME) en sens inverse, les importations marocaines de gaz n’ont cessé d’augmenter, atteignant un pic de 820 gigawattheures en mars...

Ces articles devraient vous intéresser :

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

L’Aïd al-adha sera-t-il célébré cette année au Maroc ? Akhannouch répond

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a confirmé que l’Aïd Al-Adha aura bien lieu au Maroc cette année. S’exprimant devant la Chambre des représentants lors de la session mensuelle dédiée à la politique générale de l’Exécutif, il a déclaré : « La...

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Aziz Akhannouch a perdu 200 millions de dollars en 7 mois

La crise touche également les milliardaires. Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, l’une des plus grandes fortunes du pays, a perdu quelque 200 millions de dollars en 7 mois.

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Total Mauritanie dans le giron du groupe marocain Akwa Africa

Le rachat par Akwa Africa, filiale du groupe Akwa, holding du chef du gouvernement marocain, de la filiale mauritanienne du groupe énergétique français TotalEnergies sera bientôt officialisé. Au Maroc, le Conseil de la concurrence a donné carte blanche...