Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

9 juin 2024 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette situation aux entreprises de télécommunications.

Dans une question écrite adressée à Ghita Mezzour, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme administrative, Ahmed Abbadi a déploré la faiblesse du débit Internet et des coupures récurrentes du réseau dans de nombreuses villes du royaume, dénonçant la mauvaise qualité des services fournis par les compagnies de télécommunications.

À lire : Internet et 5G : le Maroc veut rattraper son retard

Le parlementaire relève une « contradiction entre les publicités commerciales des entreprises de télécommunications qui prétendent offrir des services Internet de qualité et à haute vitesse, et la réalité qui témoigne d’une grande détérioration de ces services », précisant que cette mauvaise qualité de la connexion Internet affecte négativement tous les secteurs vitaux de l’économie marocaine, dans un contexte où le royaume s’active pour l’organisation de la CAN 2025 et de la Coupe du monde 2030.

À lire : Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Alors que la qualité de la connexion Internet fait défaut, les prix pratiqués par les entreprises marocaines restent élevés par rapport à certains pays voisins, fait observer Ahmed Abbadi, soulignant que si le débit est faible dans les zones urbaines, il est quasi inexistant dans les zones rurales, au grand dam des habitants de ces régions. Le député PPS a demandé à la ministre quelles mesures et actions elle entend prendre pour améliorer et renforcer la qualité de ce service vital.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Internet - Parlement marocain - Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) - Ghita Mezzour

Aller plus loin

Maroc Telecom sous le feu des critiques

Alors que le Maroc s’active pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 et la Coupe du monde 2030, Maroc Télécom, principal fournisseur des stades du royaume et...

Le Maroc accélère son déploiement de la 5G

Le Maroc s’active pour disposer d’une connexion internet 5G avant 2030, année où il co-organisera la Coupe du monde 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part...

Internet et 5G : le Maroc veut rattraper son retard

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la Réforme administrative, Ghita Mezzour, a tenu récemment une réunion de travail...

Ces articles devraient vous intéresser :

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Maroc : vers la désactivation des cartes SIM anonymes

Ghita Mezzour, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, a affirmé mardi à Rabat que l’obligation d’identifier tout souscripteur désirant s’abonner aux services télécoms incombait aux opérateurs de...

Écoles privées au Maroc : hausse des frais et colère des parents

Des écoles privées ont décidé d’augmenter les frais de scolarité à la prochaine rentrée au grand dam des parents d’élèves. Préoccupée, une députée du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) appelle le gouvernement d’Aziz Akhannouch à agir pour empêcher...

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Le Maroc accélère sur la 5G en vue de la coupe du monde 2030

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration aura à charge la gestion des télécommunications lors de la coupe du monde 2030. Ainsi en a décidé le Comité marocain d’organisation du tournoi.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Des voitures de luxe acquises par le ministère de la Transition numérique ?

Ghita Mezzour, ministre déléguée en charge de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, a démenti l’acquisition d’une voiture de luxe pour 2,48 millions de dirhams et d’une autre pour 1,27 MDH.