Rabat : très chères factures Redal

28 août 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Nombreux sont les citoyens de Rabat/Salé qui ont reçu des factures d’eau particulièrement exorbitantes. Ils déplorent la gestion de l’eau par l’opérateur Redal et appellent à une plus grande transparence.

Plusieurs citoyens de Rabat/Salé font face à une augmentation de la facture d’eau. Certains disent avoir reçu des factures d’eau exorbitants alors qu’ils vivent seuls dans des appartements économiques. Redal leur aurait appliqué la cinquième tranche de consommation d’eau. Cette tranche implique que l’abonné doit payer considérablement plus pour sa consommation d’eau. Alors que des abonnés crient à l’indignation, des rapports suggèrent que les surfacturations sont plus fréquentes pendant les saisons estivales où les besoins en eau augmentent en raison de la chaleur, rapporte le site Al3omk.com.

À lire : Maroc : colère contre les factures d’eau à Zagora

Pas de quoi convaincre les citoyens qui cherchent à savoir si ces augmentations sont justifiées ou traduisent une stratégie de Redal pour engranger d’importants revenus. Ils attendent de l’opérateur privé des factures d’eau précisant la manière dont les tarifs sont calculés, y compris les tranches de consommation. Un appel donc à la transparence dans la tarification et à une meilleure reddition de comptes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Eau - Salé - Redal

Aller plus loin

La grogne des manifestants à Tanger a permis de recalculer 102.000 factures d’eau et d’électricité

La commission spéciale sur la « cherté des factures d’eau et d’électricité » mise en place par le gouvernement et l’entreprise Amendis à Tanger a permis de recalculer un peu...

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ...

Eau et électricité : une bonne nouvelle pour les ménages marocains

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch renonce à son projet visant à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour l’eau et l’électricité. Ce projet avait soulevé de vives...

Maroc : colère contre les factures d’eau à Zagora

Des dizaines d’habitants de la ville de Zagora sont en colère contre l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE). En cause, la flambée des factures d’eau et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.