La grogne des manifestants à Tanger a permis de recalculer 102.000 factures d’eau et d’électricité

30 novembre 2015 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La commission spéciale sur la « cherté des factures d’eau et d’électricité » mise en place par le gouvernement et l’entreprise Amendis à Tanger a permis de recalculer un peu plus de 100.000 factures.

En tout, 102.000 factures ont été recaclulées, indique Amendis qui rappelle que la révision de ces factures n’est pas à confondre avec les erreurs de facturation, mais elle concerne surtout les ménages disposant de compteurs collectifs.

Ces révisions ont tout de même permis de faire baisser la plupart des factures d’environ 30%, ajoute Amendis. Cette forte baisse ne devrait sans doute pas arranger les relations déjà très tendues entre le délégataire et les clients.

Pour rappel, des dizaines de milliers personnes ont manifesté pendant plusieurs semaines dans les rues de Tanger pour protester contre la cherté des factures d’eau et d’électricité et demander le départ de la filiale de Veolia Amendis. Le roi Mohammed VI avait dépêché le Chef du gouvernement Abdelilah benkirane sur place pour tenter de satisfaire les revendications de la population.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Veolia - Amendis - Gouvernement marocain

Aller plus loin

Les Tangérois manifestent contre Veolia Amendis

Des centaines de personnes se sont rassemblées vendredi soir à Tanger pour protester devant les locaux de la société française Veolia, chargée de la distribution d’eau, de...

Rabat : très chères factures Redal

Nombreux sont les citoyens de Rabat/Salé qui ont reçu des factures d’eau particulièrement exorbitantes. Ils déplorent la gestion de l’eau par l’opérateur Redal et appellent à...

Les habitants de Tanger ne veulent plus payer les factures d’eau et d’électricité

Le samedi 2 avril a vu naître à Tanger un mouvement d’un genre peu commun : le "Mouvement des jeunes pour défendre le compteur". En effet, la contestation contre Amendis,...

Redal dans le collimateur du ministère de l’Intérieur

Chaque mois, c’est plus de 30.000 factures qui ne sont pas contrôlées par Redal, gestionnaire délégué de l’eau et d’électricité de la région de Rabat. Le ministre de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Remaniement ministériel au Maroc : les noms qui circulent

Un remaniement ministériel s’annonce imminent. Qui sont ceux qui ne feront plus partie de l’équipe d’Aziz Akhannouch ou garderont leurs portefeuilles ?

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.

Suppression de la subvention au gaz au Maroc : une réforme indispensable ?

La décision du gouvernement de supprimer la subvention sur le gaz butane est opportune et salutaire en ce sens que ces ressources financières serviront à renforcer l’aide directe aux groupes vulnérables, a déclaré mardi Abdellatif Jouahri, Wali de Bank...

Maroc : ces ministres qui veulent quitter le gouvernement

Alors que de nombreuses rumeurs font état d’un remaniement, certains ministres sont impatients de quitter le navire d’Aziz Akhannouch pour diverses raisons. Qui sont ces membres du gouvernement ?