Maroc : OCP va construire deux usines de dessalement de l’eau de mer

27 mai 2024 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le groupe marocain OCP va bénéficier d’un prêt de 2,2 milliards de dirhams, soit près de 200 millions d’euros de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour la construction de deux usines de dessalement d’eau de mer.

Ces deux usines de dessalement de l’eau de mer sont destinées à couvrir non seulement les besoins en eau de l’Office chérifien des phosphates (OCP) qui veut étendre ses installations d’engrais de Jorf Lasfar et de Safi, mais aussi celles des habitants des villes d’El Jadida et de Safi. L’eau destinée à l’OCP servira également à améliorer la disponibilité en eau potable des communautés du bassin d’Oum Er Rbia.

« Le projet s’inscrit dans la continuité des engagements du Maroc en matière de durabilité visant à réduire la pression sur les ressources, après cinq années consécutives de grave sécheresse dans le pays », indique dans une note la BERD qui va financer le projet à hauteur de 2,2 milliards de dirhams, soit environ 200 millions d’euros.

À lire : Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Ce financement s’inscrit dans le cadre du Programme d’investissement vert du Groupe OCP qui œuvre depuis quelques années pour la préservation des ressources hydriques et de l’environnement, visant d’ici 2027 une utilisation exclusive d’eaux non conventionnelles et d’énergies propres. Il permettra d’« augmenter la production d’engrais, de produire de l’ammoniac vert et de mettre en œuvre la stratégie verte de l’entreprise… », renseigne la note.

D’un montant de 12 milliards de dollars, le nouveau programme d’investissement du Groupe OCP pour la période 2023-2027 vise à renforcer les capacités d’extraction minière et la production d’engrais du groupe marocain qui a ambitionne également d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2040.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Office Chérifien des phosphates (OCP) - Environnement

Aller plus loin

Maroc, premier pays de l’Afrique du Nord à investir dans le dessalement de l’eau

Le Maroc devance l’Algérie dans le classement des 9 pays ayant investi le plus dans le dessalement de l’eau dans la région MENA.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la...

Dessalement d’eau de mer : le Maroc mise sur le nucléaire

Lors du dernier sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg, l’entreprise marocaine Water and Energy Solutions a trouvé un accord avec le géant nucléaire russe Rosatom. L’objectif...

Casablanca : Acciona construira la plus grande usine de dessalement d’Afrique

Acciona s’est vu attribuer le contrat de construction, de gestion et de maintenance de la grande usine de dessalement de Casablanca, d’une capacité de 548 000 mètres cubes par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

L’OCP décroche un gros financement pour ses projets solaires

Le plan ambitieux de l’OCP visant à alimenter l’ensemble de ses installations industrielles en énergie verte d’ici 2027 prend forme. Le géant marocain des engrais a décroché un gros financement.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Bénéfice record pour le Groupe OCP en 2022

L’année 2022 a été florissante pour le groupe OCP avec une performance bien au-delà de celle enregistrée en 2021, avec un chiffre d’affaires de 114,6 milliards de dirhams.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.