Casablanca : Acciona construira la plus grande usine de dessalement d’Afrique

20 novembre 2023 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Acciona s’est vu attribuer le contrat de construction, de gestion et de maintenance de la grande usine de dessalement de Casablanca, d’une capacité de 548 000 mètres cubes par jour, et qui nécessitera un investissement d’environ 800 millions d’euros.

Acciona en consortium avec les sociétés marocaines Afriquia Gaz et Green of Africa, toutes deux filiales du groupe Akwa appartenant au président du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a gagné l’appel d’offres pour la construction de cette méga usine de dessalement, indique une source officielle marocaine à EFE.

La construction de cette usine de dessalement présentée comme la plus grande d’Afrique avec une capacité de 548 000 mètres cubes par jour, nécessitera un investissement d’environ 800 millions d’euros et permettra de répondre aux besoins en eau potable des sept millions d’habitants de la région de Casablanca et de garantir l’irrigation de plus de 5 000 hectares.

À lire : Acciona propose 30 millions d’euros pour racheter l’usine de dessalement d’Agadir

Le ministère marocain de l’Équipement et de l’eau considère le dessalement d’eau comme une alternative durable au déficit des ressources en eau du royaume, frappé par une sécheresse sévère depuis deux ans. Ainsi, en dehors de l’usine de Casablanca, qui devrait être totalement opérationnelle en 2030, le ministère prévoit de lancer la construction des usines de dessalement d’El Jadida et de Safi.

Le Maroc ambitionne de passer de neuf usines de dessalement actuellement, avec 147 millions de mètres cubes par an, à vingt d’ici 2030 pour une capacité de plus d’un milliard de mètres cubes par an.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Eau - El Jadida - Safi

Aller plus loin

El Jadida se fait belle pour accueillir le roi Mohammed VI

Une vaste opération de nettoyage a été lancée jeudi dans les provinces d’El Jadida, de Berrechid et Nouaceur dans la région de Casablanca-Settat, en prévision de la visite du...

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé...

Maroc, premier pays de l’Afrique du Nord à investir dans le dessalement de l’eau

Le Maroc devance l’Algérie dans le classement des 9 pays ayant investi le plus dans le dessalement de l’eau dans la région MENA.

Acciona propose 30 millions d’euros pour racheter l’usine de dessalement d’Agadir

Acciona a soumis une offre pour racheter l’usine de dessalement d’Agadir au Maroc. Le géant danois Arnold Peter Møller et Técnicas Reunidas ont aussi manifesté leur intérêt pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.