Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

27 décembre 2023 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

À partir du 1ᵉʳ janvier 2024, les distributeurs d’eau et d’électricité prendront en charge les frais de paiement des factures via les canaux alternatifs de recouvrement (les méthodes de paiement alternatives). Ainsi, le distributeur supportera un tarif et un taux de 1,5 DH HT par transaction pour le canal de paiement digital, un tarif et un taux de 1,25 DH HT par transaction pour le canal de paiement physique, un tarif et un taux de 0,75 % HT par transaction pour le canal de paiement par Carte bancaire locale et un tarif et un taux de 0,75 % HT par transaction pour le canal de paiement par Carte Bancaire sur TPE, fait savoir Challenge.ma. Le canal de paiement par Carte Bancaire Internationale est, quant à lui, exclu. Une transaction correspond à un maximum de quatre (4) factures, qu’elles soient jumelées ou séparées, est-il précisé. S’agissant du paiement des prestations, il devra être effectué dans un délai maximal de 30 jours à compter de la date de présentation de la facture.

À lire : Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Ce changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité fait suite à la circulaire n°16263/2/15 du 19 septembre 2023 émise par le ministre de l’Intérieur relative à la suppression des frais de paiement des factures d’eau et d’électricité, ainsi qu’au développement des canaux alternatifs de recouvrement. Conformément à cette circulaire, les distributeurs sont chargés d’assumer intégralement ces frais, suite à des négociations avec différentes parties prenantes, notamment le Groupement professionnel des Banques marocaines (GPBM), les Banques et le Centre monétique interbancaire (CMI).

À lire : Rabat : très chères factures Redal

Dans la circulaire n°1017 datée du 26 décembre 2023, Mustapha El Habti, gouverneur directeur des réseaux publics locaux au Ministère de l’Intérieur, adresse une correspondance portant sur la prise en charge des frais de paiement des factures d’eau et d’électricité via les canaux alternatifs de recouvrement aux directeurs généraux des régies autonomes de distribution d’eau et d’électricité à travers le Maroc. Il les invite à entreprendre les actions administratives et techniques nécessaires pour finaliser les démarches contractuelles avec le CMI et les autres prestataires de services, et de mettre en œuvre ces dispositions à partir du 1ᵉʳ janvier 2024, conformément aux orientations du Conseil de la Concurrence. Il leur a également demandé de prendre toutes les mesures adéquates pour accélérer la mise en œuvre de la vision stratégique de l’État en matière de modernisation de la gestion, de dématérialisation, de digitalisation et de développement des services à distance, la finalité étant d’assurer une meilleure qualité de service aux clients et d’améliorer encore davantage les performances de recouvrement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Energie - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

Rabat : très chères factures Redal

Nombreux sont les citoyens de Rabat/Salé qui ont reçu des factures d’eau particulièrement exorbitantes. Ils déplorent la gestion de l’eau par l’opérateur Redal et appellent à...

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification....

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique,...

Maroc : les autorités veulent imposer une réduction de la facture énergétique de 30%

Pour faire face à la hausse de la facture énergétique, les autorités ont demandé aux collectivités de baisser drastiquement la consommation de l’électricité des établissements...

Ces articles devraient vous intéresser :

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du contrat-programme 2023-2037. Objectif, améliorer l’attractivité de la destination Maroc et...

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

La production de voitures électriques «  assèche  » le Maroc

La production des métaux nécessaires à la fabrication des batteries ou moteurs des voitures électriques exige beaucoup d’eau. Une ressource qui se raréfie de jour en jour dans des pays comme le Maroc, déjà frappé par une sécheresse sévère.

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Le Maroc doit-il s’inquiéter pour le sabotage des câbles sous-marins ?

Après le sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, le Maroc doit-il craindre celui des câbles sous-marins utilisés pour l’Internet ou l’électricité ?

Maroc : bonne nouvelle pour ceux qui aiment les Hammams

Les Marocains pourront fréquenter les hammams, restés en partie fermés depuis plusieurs semaines suite à une note du ministère de l’Intérieur, pendant le ramadan. Dimanche, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que le mois sacré...

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.