Yassine Bouzrou menacé de mort par l’extrême droite

9 juillet 2024 - 19h00 - France - Ecrit par : P. A

Yassine Bouzrou figure sur la liste des cinq nouvelles personnalités « à éliminer », publié lundi par le site d’ultradroite « Réseau libre ». L’avocat parisien d’origine marocaine a déposé plainte devant le tribunal compétent pour association de malfaiteurs et incitation à commettre des actes terroristes.

Après avoir menacé de mort le 3 juillet une centaine d’avocats qui ont affiché la veille dans une tribune publiée dans Marianne leur opposition au Rassemblement national, « un parti d’extrême droite prônant une idéologie raciste, antisémite et suprémaciste », le site d’ultradroite « Réseau libre – le réseau des patriotes » a publié lundi une nouvelle liste comportant les noms et les adresses personnelles de cinq personnalités « à éliminer », dont l’avocat Yassine Bouzrou et quatre élus de gauche à savoir : Alexis Corbière, Manuel Bompard, Ian Brossat et Rachel Keke.

Dans cette nouvelle publication, le site d’extrême droite hébergé en Russie appelle à « attaquer régulièrement » des « cibles qui assument leur statut d’ennemis », comme « des avocats, journalistes, associatifs et politicards de second ordre ». Le texte précise qu’on n’a pas « besoin obligatoirement d’armes à feu, quoiqu’il soit très facile de s’en procurer en France » pour passer à l’acte, mais d’un « bon couteau de cuisine, voire une arbalète, voire un manche de pioche ».

À lire : « Sale arabe,… racaille » : le journaliste Mohamed Bouhafsi victime d’insultes racistes

Visé par ces menaces, Me Yassine Bouzrou, connu pour avoir défendu des dossiers très médiatisés comme celui de Nahel ou de Paul Pogba, a déposé plainte auprès du procureur de la République national antiterroriste du tribunal judiciaire de Paris pour « association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes » et « provocation à la commission d’actes terroristes », rapporte Le Parisien.

« Je reçois régulièrement des menaces de mort depuis plusieurs années, mais c’est la première fois qu’il y a mon adresse personnelle », a confié l’avocat parisien auprès du média. Le sénateur Ian Brossat a également réagi à cette publication sur X : « Un site d’extrême-droite a cru bon me mettre sur une liste de personnes à éliminer comme plusieurs élus de gauche et d’avocats. Je n’ai pas peur. Ni d’eux ni de personne. Honte à ceux qui, depuis des mois, banalisent l’extrême droite ». L’élu de gauche a annoncé qu’il va « porter plainte dans la journée ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Yassine Bouzrou

Aller plus loin

« Sale arabe,… racaille » : le journaliste Mohamed Bouhafsi victime d’insultes racistes

Mohamed Bouhafsi, journaliste de « C à Vous » sur France 5, est la cible d’insultes racistes sur les réseaux sociaux en raison de ses origines. Des messages haineux qu’il a...

Le CSA devrait être saisi après l’attaque contre Yassine Bouzrou

Le Conseil national des barreaux a annoncé, le mercredi 20 février, entamer une démarche de signalement auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), après la diffusion...

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus...

"Le peuple français en a plein le cul des bicots" : lettre raciste envoyée au journaliste Karim Rissouli

Sur la toile, le journaliste français d’origine marocaine Karim Rissouli affirme avoir reçu chez lui une lettre anonyme raciste dont il a dévoilé le contenu.

Ces articles devraient vous intéresser :