Le groupe Adient lance une deuxième usine au Maroc

13 août 2020 - 13h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Deux ans après avoir inauguré sa première usine au Maroc, l’Américain Adient s’apprête à lancer les travaux d’une deuxième unité industrielle à Kénitra.

Dénommée Adient Automotive Seating Maroc, la nouvelle structure a de lourdes responsabilités. Elle devra lancer dès 2021 une activité complémentaire de «  conception, fabrication et vente de produits et systèmes d’intérieur pour les voitures particulières et camions légers  ». La décision d’implanter une telle usine vient «  confirmer les espoirs d’une reprise rapide du cluster automobile marocain très affecté par la pandémie  », rapporte challenge.ma.

Avec cette nouvelle unité industrielle au Maroc, le groupe Adient possèdera désormais sa septième usine en Afrique. Le groupe devra franchir, dès 2020, «  la barre de 500 salariés au Maroc sur un total de plus de 80 000 employés à travers le monde  », précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Automobile - Kenitra - Industrie

Aller plus loin

Le groupe américain Adient s’installe à Kénitra

Quelques jours après l’annonce de la reconnaissance des États-Unis de la marocanité du Sahara, l’équipementier américain Adient, leader mondial du segment des sièges...

Adient crée 600 nouveaux emplois à Kénitra

L’équipementier américain Adient Automotive Seating, spécialisé dans la fabrication des coiffes pour sièges automobiles, a inauguré mercredi une nouvelle unité à Kénitra, avec à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un nouveau géant de la production de batteries ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, se dit persuadé que le Maroc peut devenir un producteur majeur de batteries lithium-ion.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Maroc : voici les voitures les plus vendues

Le marché automobile marocain connait un léger tassement en ce début d’année 2024. D’après les chiffres de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM), 48 948 unités neuves ont été immatriculées durant les quatre premiers...

Neo Motors, la nouvelle voiture 100% marocaine, est en vente

C’est désormais effectif. Neo Motors, le premier constructeur automobile à capital marocain, a donné le coup d’envoi de la commercialisation de ses premiers véhicules « made in Morocco ».

Les SUV et les voitures sportives, stars du marché automobile marocain

Le marché automobile marocain du neuf a enregistré une légère progression en 2023. C’est ce qui ressort du bilan annuel présenté par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) lors d’une conférence de presse.

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.

La nouvelle Porsche 911 Dakar testée au Maroc

Le tout nouveau bijou de Porsche, la 911 Dakar, a été testé au Maroc. Le véhicule, aux allures d’un tout-terrain, sera dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles le 16 novembre.

Ventes de voitures au Maroc : Les marques de luxe cartonnent, les autres s’effondrent

Malgré une conjoncture morose et une baisse globale des ventes de voitures au Maroc en février, les marques de luxe semblent tirer leur épingle du jeu.

La Ferrari 250 GT Coupé du roi Mohammed V est à vendre

Dans quelques semaines, une Ferrari 250 GT Coupé Spéciale de 1956, ancienne possession du Roi Mohammed V, trouvera un nouveau propriétaire lors d’une vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s.