Adoption : la Flandre ne veut plus d’enfants marocains

29 novembre 2023 - 14h00 - Belgique - Ecrit par : A.P

La Flandre a décidé d’arrêter sa collaboration avec le Maroc dans le cadre de l’adoption internationale. Désormais, les familles désireuses d’adopter des enfants, ne pourront plus choisir des Marocains.

En plus du Maroc, la Gambie et Haïti sont concernés par la mesure. Les trois pays viennent s’ajouter au Vietnam qui avait déjà été retiré de la liste des pays d’origine des enfants à proposer à l’adoption à des familles flamandes. La région néerlandophone belge poursuit sa collaboration avec neuf autres pays, relaie Nieuwsblad.

Au cours des dernières années, les adoptions internationales ne se sont pas parfois déroulées dans la transparence, ce qui a poussé les autorités flamandes à décider de soumettre tous les pays d’origine des enfants à un examen approfondi sur la base des informations obtenues auprès de l’UNICEF, du Service social international (SSI) et de Child Identity Protection (CHIP).

À lire : La Flandre interdit l’adoption d’enfants marocains

Après une première phase de sélection, le Centre flamand pour l’adoption a confirmé la collaboration avec le Portugal, la Colombie et l’Afrique du Sud. Le partenariat avec le Vietnam a été suspendu et le Kazakhstan est passé à l’orange, en attendant une visite sur place pour recueillir des informations supplémentaires. C’est au cours de la deuxième phase que le Maroc, Haïti et la Gambie sont passés au rouge.

« Nous avons reçu dans le passé de nombreux messages d’adoptés, de parents adoptifs et de candidats à l’adoption indiquant que la collaboration avec certains pays est particulièrement difficile », a expliqué Bruno Vanobbergen, administrateur général de l’agence Opgroeien. Et de poursuivre : « Par exemple, il est difficile d’obtenir des informations sur l’origine des enfants. À un moment donné, il faut oser prendre une décision… ».

Sujets associés : Belgique - Enfant - Flandre

Aller plus loin

L’adoption au Maroc bientôt reconnu en Belgique

La Belgique s’apprête à autoriser ses citoyens à adopter des enfants marocains. Trois dossiers d’adoption seraient déjà en cours de traitement à titre d’essai, mais le Maroc...

La Flandre interdit l’adoption d’enfants marocains

La Flandre, région flamande au nord de la Belgique, vient d’interdire temporairement les adoptions d’enfants au Maroc, en raison de doutes sur la reconnaissance juridique de...

Les Espagnols interdits d’adoption au Maroc

Une dizaine d’Espagnols se sont plaints auprès du ministre de la Justice marocain Mustapha Ramid, pour ne pas avoir été autorisés à adopter des enfants marocains.

La Kafala au Maroc : appel à une simplification de l’adoption

Plusieurs responsables ont participé, jeudi à Rabat, à une journée d’étude sur la promotion de la Kafala. Les participants ont plaidé en faveur de la facilitation des procédures...

Ces articles devraient vous intéresser :

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : l’État «  adopte  » les enfants devenus orphelins après le séisme

Le Maroc va procéder au recensement de tous les enfants devenus orphelins après le séisme du 8 septembre et leur accorder le statut de « pupille de la nation ».

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.