Al Hoceima : un coup d’épée fait perdre la main d’un jeune

3 novembre 2020 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Pour une affaire de coups et blessures ayant entraîné de graves dommages, deux frères ont été condamnés à huit et quatre ans de réclusion criminelle à Al Hoceima.

Le verdict prononcé par la chambre criminelle près la Cour d’appel d’Al Hoceima a certainement tenu compte de la gravité des blessures ayant occasionné l’amputation de la main de la victime. Les deux mis en cause ont eu comme complice leur troisième frère, qui a été condamné à six mois de prison, rapporte Aujourd’hui le Maroc.

Tout est parti d’une dispute entre les trois frères et la victime, qui a eu lieu, au mois de mai dernier, au quartier Afraz, à Al Hoceïma. Au cours de l’altercation, la victime a reçu un coup d’épée qui l’a amputée d’une main. La victime a été transportée dans un état très critique vers le centre hospitalier provincial Mohammed V à Nador, et les trois frères ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire, précise la même source.

Sujets associés : Procès - Al Hoceima - Prison - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Bruxelles : une Marocaine poignardée en pleine rue par son ex-mari

Une femme d’origine marocaine a été poignardée, samedi soir, par son ex-mari à Molenbeek-Saint-Jean à Bruxelles. L’homme lui a asséné plusieurs coups de couteau.

Marrakech : interpellés pour avoir séquestré et agressé sexuellement une femme enceinte

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech ont interpellé trois individus, dont deux multirécidivistes. Il leur est reproché leur implication...

Molenbeek-Saint-Jean : en prison pour avoir poignardé sa femme

Un homme a été placé, ce samedi sous mandat de dépôt à Molenbeek. Il lui est reproché son implication présumée dans la tentative d’assassinat perpétrée contre sa femme.

Un gendarme mortellement poignardé à Tanger

La ville de Tanger a été ébranlée dimanche soir par un crime crapuleux commis en plein centre-ville. Un élément de la Gendarmerie royale, affecté au Palais royal de Tanger, a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.