« L’Algérien » arrêté au Maroc, sera-t-il extradé vers la Belgique ?

12 décembre 2023 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Mohammed C., surnommé « l’Algérien », figure notoire du milieu du trafic de drogue, a été arrêté au Maroc, une information confirmée par les autorités belges.

Ce criminel, condamné pour une série de délits graves, notamment le trafic de stupéfiants et des violences liées à ce milieu, était jusqu’alors en cavale. Son arrestation relance le débat sur son éventuelle extradition vers la Belgique, où il a déjà été jugé et condamné. L’histoire de « l’Algérien » est bien connue au Maroc puisqu’on le soupçonne d’avoir payé pour avoir la nationalité marocaine.

A lire : Un Algérien se paye la nationalité marocaine pour éviter son extradition en Belgique

La capture de Mohammed C. au Maroc n’est pas un événement isolé. Il avait déjà été arrêté l’année dernière, mais avait échappé à l’extradition et avait été remis en liberté. Toutefois, cette nouvelle arrestation pourrait changer la donne. Elle s’inscrit dans le cadre d’une coopération renforcée entre la Belgique et le Maroc.

La visite du ministre belge de la Justice, Paul Van Tigchelt, au Maroc début novembre, a joué un rôle crucial dans cette affaire. Au cours de son séjour, il a abordé la question de la collaboration bilatérale dans la lutte contre le crime organisé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Anvers - Extradition

Aller plus loin

Espagne : extradition imminente d’un Marocain réclamé par le Maroc

L’Audience nationale va décider ce mardi de l’extradition ou non d’un Marocain accusé de trafic de migrants. Le mis en cause a fait entrer illégalement en Espagne 28 migrants...

Mocro-Maffia : Dubaï dément avoir maltraité Ridouan Taghi avant son extradition

Les nouveaux avocats de Ridouan Taghi, présumé chef de la Mocro maffia, par ailleurs principal suspect dans l’affaire Marengo demandent des éclaircissements sur une possible...

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par...

Un Algérien se paye la nationalité marocaine pour éviter son extradition en Belgique

Alors qu’il vient d’être libéré par le Maroc dans le cadre d’une affaire le concernant, Mohamed Reda C, considéré comme l’un des barons de la drogue à Anvers, vient d’être...

Ces articles devraient vous intéresser :

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...