Deux policières épinglées pour propos racistes en Belgique (vidéo)

22 janvier 2021 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : G.A

Deux policières ont été suspendues par leur responsable hiérarchique pour propos racistes. Elles se seraient filmées en patrouille à Anderlecht dans des quartiers de Cureghem réputés «  sensibles  » par la police, tenant des propos scandaleux.

Les faits remontent au mois d’octobre 2018, et ont été consignés dans deux vidéos, d’une durée de 2 minutes et 6 secondes. On y voit deux policières en service insulter la population de certains quartiers comme Lemmens en qualifiant les habitants de Macaques. « Lemmens, Lemmens. Tous des macaques ouh ouh. Lemmens. On n’a pas peur. On vous emmerde ».

Roulant à bord de leur véhicule, comme si c’était une visite guidée, elles annoncent ensuite : « Clémenceau, on va faire un petit tour ouh ouh. ». D’un ton moqueur empreint de railleries, elles lancent au niveau de la place du Conseil, non loin de l’hôtel de ville d’Anderlecht : « Ouh ouh Conseil, Conseil, ça craint ». Aux personnes qui se trouvent au niveau de la place, une des policières lance : « Putain, bande de grosses tapettes », rapporte La Dernière Heure.

Les insultes racistes, les unes les plus humiliantes que les autres, ont jalonné les deux vidéos qui ont circulé en interne dans la zone Midi, jusqu’à atterrir sur la table du commissaire Boucar. Ce dernier, ahuri par le comportement indigne des deux agents, a alerté le chef de corps Evenepoel, qui a pris la décision de suspendre les deux policières pour un mois, avec retenue de traitement de 25 pour cent. En plus de cela, la policière qui conduisait a fait l’objet d’une procédure devant le Conseil d’État. Au nombre des arguments qu’elle avance pour se sortir d’affaires, il y a « l’atteinte à sa réputation et à son honneur », la perte de salaire qui allait l’empêcher « de payer ses factures ». Le Conseil d’État balaie d’un revers de la main tous ses arguments et maintient la suspension ainsi que la retenue sur salaire.

Mais malheureusement, un vice de procédure contraint le Conseil d’État à revenir sur sa décision. Selon les réclamations faites par les avocats de la policière, la proposition de sanction devait être notifiée à la policière avant le 24 mars 2019, mais elle l’a été le 27 mars soit trois jours trop tard. La policière a été rétablie dans ses droits comme si de rien n’était.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Racisme - Anderlecht - Vidéos

Aller plus loin

Racisme : les confidences de l’ex-ministre belge Fadila Laanan

Fadila Laanan, femme politique belge d’origine marocaine, n’a pas porté plainte contre les agressions racistes dont elle a été victime par le passé. Dans une interview,...

Quand les colonnes de la police française « puent » racisme et violence

L’agression de Michel Zecler, comme à tant de nombreux policiers d’origine maghrébine et subsaharienne, met à nu quelques « brebis galeuses », tapies dans les colonnes de la...

Une candidate du Rassemblement national désinvestie pour propos racistes sur Twitter

Danielle Delavaud, la candidate du Rassemblement national (RN) pour les élections départementales en Corrèze, a été désinvestie pour des messages racistes publiés sur Twitter...

France : un policier porte plainte contre la police nationale pour racisme

Haykal Rezgui Raouaji, policier en poste depuis deux ans à Strasbourg, est déterminé à porter plainte contre la police nationale, pour racisme. Depuis qu’il y a pris...

Ces articles devraient vous intéresser :

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.