Belgique - Sans papiers : Le gouvernement inflexible face aux grèves de la faim

15 avril 2009 - 15h50 - Ecrit par : A.S

Le ministère belge de l’Immigration s’est montré inflexible mardi face aux demandes de régularisation de plusieurs centaines de sans-papiers en grève de la faim depuis deux mois, même si leur état de santé inquiète les médecins.

La semaine dernière, plusieurs médecins ont fait part de leur "vive inquiétude", évoquant des "complications sévères, pouvant être létales", lorsque ces actions dépassent sept à huit semaines. Mais le porte-parole d’Annemie Turtelboom, la responsable libérale flamande qui gère d’une main de fer le portefeuille de l’Immigration et de l’Asile, a répété mardi qu’"il n’y a pas d’autre issue que d’arrêter la grève". "Les demandes (des sans-papiers) ne peuvent pas être acceptées par le pouvoir", a indiqué le porte-parole, Rolf Falter, dans un entretien téléphonique à l’AFP. "Nous avons environ 500 personnes en grève de la faim. Si on cède, on en aura 5.000 demain et 50.000 après-demain", a-t-il ajouté. Quelque 600 personnes suivent actuellement une grève de la faim, en différents lieux de Bruxelles.

Une centaine de sans-papiers sont installés dans un parking sous-terrain de l’Université flamande de Bruxelles (VUB), sans fenêtre ni système d’aération.
Depuis le 16 février, ils ne s’alimentent que d’eau sucrée et de thé. A l’ULB, l’université francophone de Bruxelles, 280 autres demandeurs d’asile ont cessé de s’alimenter depuis 44 jours, imités depuis début avril par 230 personnes installées dans une église du centre de la capitale. Les cinq partis de la majorité gouvernementale avaient annoncé en mars 2008 une nouvelle politique en matière de séjour des étrangers, avec un système de points tenant compte notamment de la notion d’"ancrage local durable" pour procéder à des régularisations.

Mais les directives d’application se font toujours attendre, et ce, malgré les appels à la clarification lancés par des pans entiers de la société civile. Les partis francophones réclament des critères clairs de régularisation, mais les libéraux flamands, à deux mois d’élections régionales cruciales, craignent qu’une telle mesure soit mal perçue par leur électorat.

Source : AFP

Tags : Immigration clandestine - Belgique - Expulsion

Nous vous recommandons

Royal Air Maroc : des vols spéciaux au départ du Maroc vers Paris

Royal Air Maroc a annoncé la mise en place, sur une semaine, d’un plan de vols spéciaux pour ceux qui n’ont pas pu rentrer en France, mais soumis à «  autorisation  ».

Jamal, kidnappé depuis un an à Marbella, toujours recherché

Après un an et demi d’enquête et de recherche sans succès, la famille de Jamal, un citoyen néerlandais d’origine marocaine, enlevé à Marbella, lance un SOS pour le retrouver.

Ceuta : la frontière avec le Maroc restera fermée jusqu’en juin

Le gouvernement espagnol a annoncé lundi le maintien de la fermeture de la frontière de Ceuta avec le Maroc au moins jusqu’aux mois de « mai ou juin » en raison des « conditions sanitaires actuelles...

France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

Soupçonnée d’implication dans un trafic de drogue depuis le Maroc, la maire d’une commune de Seine-Maritime a été mise en examen pour complicité. En octobre dernier, elle avait été arrêtée et gardée en vue dans le cadre de cette affaire, avant d’être libérée,...

Le Maroc veut fibrer 50% de la population d’ici 2025

Le Maroc montre son ambition dans la fibre optique. Le Chef du gouvernement vient d’affirmer, à l’occasion du Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), vouloir fibrer au moins 50 % de la population...

Espionnage : le Maroc dément et menace

Depuis quelques jours, le Maroc se retrouve au cœur d’une campagne médiatique concernant une affaire d’infiltration des appareils téléphoniques de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères à travers un logiciel informatique. Le gouvernement...

Zamdane, jeune rappeur d’origine marocaine, est le nouveau phénomène du rap marseillais

Ayoub Zaidane alias Zamdane, jeune rappeur d’originaire marocaine est devenu le nouveau phénomène du rap marseillais. Il a sorti le 25 février dernier son premier album intitulé « Couleur de ma peine », qui raconte l’histoire mouvementée d’un jeune artiste...

Le dirham en hausse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,82 % face à l’euro et s’est déprécié de 1,36 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Marrakech : les raisons de la hausse des tarifs dans les hammams

Aucun secteur d’activités n’échappe à l’inflation galopante. À Marrakech, les habitués des hammams peinent à comprendre les raisons pour lesquelles, les tarifs ont presque doublé pour, dit-on, faire face à la cherté du...

Lourde peine de prison pour Omar Radi

La Cour d’appel de Casablanca a condamné ce lundi 19 juillet, le journaliste Omar Radi à 6 ans de prison. Une mauvaise nouvelle pour les associations de défense des droits de l’Homme, qui ont tout le temps appelé à sa libération, dénonçant un procès...