Beni Mellal : elle promettait des offres d’emplois fictives contre 5000 DH

20 février 2021 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Une jeune arnaqueuse a été interpellée par la police judiciaire relevant de la Sûreté de Beni Mellal. Elle promettait des emplois fictifs à ses victimes contre 5000 DH.

A 25 ans, cette jeune femme déscolarisée au cours primaire et célibataire a réussi à tromper plusieurs personnes en quête d’emplois. Elle profitait de ses rencontres fortuites pour proposer des emplois aux chômeurs dans des entreprises de sous-traitance chargée de la sécurité, du gardiennage et de la cuisine avec de vrais contrats de travail, un salaire régulier et tout autre avantage. Elle réclamait à ces « clients » une photocopie de la carte d’identité nationale et d’autres documents administratifs, ainsi qu’une commission de cinq mille dirhams.

Une fois la commission reçue, elle disparaissait et ne donnait plus signe de vie. Alertée par les plaintes successives des victimes, la police judiciaire relevant de la Sûreté de Beni Mellal a ouvert une enquête qui a permis de l’identifier et de l’interpeller. Par ailleurs, des dossiers de candidature de ces victimes ont été saisis lors des perquisitions menées à son domicile.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Beni Mellal - Arrestation

Aller plus loin

Marrakech : elle a détourné 2 millions de dirhams du palais d’un prince du Qatar

Accusée par son employeur d’abus de confiance, falsification et destruction de documents commerciaux, la responsable de la gestion du compte du palais d’un prince du Qatar a été...

Bruxelles : une offre d’emploi excluant les femmes voilées

Encore une offre d’emploi à caractère discriminatoire dénoncée par Patrick Charlier, le directeur d’Unia, le centre inter-fédéral contre les discriminations. Un avis de...

Elle disparaît avec son amant, après avoir détourné 4 millions de dirhams

4 millions de dirhams ont disparu d’un compte bancaire ouvert par un homme d’affaires dans une agence bancaire à Essaouira. Derrière cette affaire, plusieurs individus dont...

Maroc : une affaire de corruption secoue le ministère de la Santé

Le ministère de la Santé est secoué par une grosse affaire de corruption concernant des appareils défectueux, acquis à prix d’or. Le dossier de fraude a ébruité suite à une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.