Bruxelles : une offre d’emploi excluant les femmes voilées

29 septembre 2021 - 21h40 - Ecrit par : A.S

Encore une offre d’emploi à caractère discriminatoire dénoncée par Patrick Charlier, le directeur d’Unia, le centre inter-fédéral contre les discriminations. Un avis de recrutement lancé par l’école Sainte-Geneviève d’Etterbeek (région de Bruxelles), pour le poste de nettoyeur (se) et surveillant(e) d’enfants. Mais les personnes portant le voile sont interdites de postuler à ces deux postes.

L’annonce diffusée sur le site internet d’Actiris par la Communauté éducative Sainte-Geneviève est très claire. Pas de place disponible pour les candidates portant le voile islamique. Celle-ci a été relayée sur les réseaux sociaux, entraînant de commentaires, dont certains estiment que c’est le fait que le port de voile soit le seul interdit qui pose problème, rapporte RTBF.

À lire : Perpignan : une offre d’emploi « pour musulmans » crée la polémique

« C’est une forme de discrimination directe à l’égard du voile », commente Patrick Charlier, d’Unia. « Une chose est d’avoir une politique de neutralité où on interdit tous les signes conventionnels quels qu’ils soient. Là, il y a des jurisprudences qui sont partagées. Mais certaines le justifient pour des écoles : viser directement et uniquement le port du voile est discriminatoire ».

À lire : "Pas d’Arabes s’il vous plaît"

Interdire tous les signes : oui. Un seul : non. « La règle qui est adoptée dans un règlement de travail doit être motivée et justifiée. Un employeur qui interdit les signes convictionnels pourrait être interpellé, que ce soit par nous-même ou par d’autres en cas d’action judiciaire », insiste Patrick Charlier.

À lire : Vous parlez arabe ou amazigh ? travaillez pour les services secrets espagnols

Accusé de relayer des offres d’emplois discriminatoires, Actiris se défend. « Nous agissons comme relais pour les employeurs », indique Romain Adam, porte-parole de l’organisme régional. « Actiris évolue aussi dans un cadre légal. Ce qui nous revient concernant cette annonce, c’est qu’à Bruxelles, nous ne pouvons pas aller contre cette interdiction, si elle est motivée, dans ce cas-ci, par un règlement d’ordre intérieur au sein de l’établissement scolaire. Nous ne pouvons donc pas refuser la publication de cette offre », précise-t-on, soulignant que l’annonce de Sainte-Geneviève est passée par le filtre des services d’Actiris, indique RTBF.

À lire : Beni Mellal : elle promettait des offres d’emplois fictives contre 5000 DH

Toutefois, sous la pression des réseaux sociaux, Actiris a retiré l’offre de son site internet lundi en milieu de matinée, « le temps de refaire le point sur le bien-fondé de cette annonce et de sa formulation d’un point de vue juridique ». Lundi après-midi, dans un tweet, le ministre bruxellois de l’Emploi Bernard Clerfayt (DéFI) a indiqué concernant ce dossier que la formulation choisie par l’école Sainte-Geneviève dans son offre d’emploi « est discriminante et doit être corrigée ». Il ajoute que « l’école reste évidemment libre d’adopter une politique de neutralité, en l’indiquant dans son Règlement d’Ordre Intérieur ».

Tags : Bruxelles - Islam - Voile islamique

Aller plus loin

Beni Mellal : elle promettait des offres d’emplois fictives contre 5000 DH

Une jeune arnaqueuse a été interpellée par la police judiciaire relevant de la Sûreté de Beni Mellal. Elle promettait des emplois fictifs à ses victimes contre 5000...

A Bruxelles, la majorité des livreurs à vélo sont sans-papiers

A Bruxelles, la grande partie des livreurs qui collaborent avec les restaurants sont des sans-papiers qui utilisent de fausses identités pour subvenir à leurs...

Perpignan : une offre d’emploi « pour musulmans » crée la polémique

Une annonce publiée sur une page Facebook utilisée pour mettre en contact les musulmans de Perpignan et ses alentours, est au cœur d’une polémique depuis mercredi dernier. L’offre...

Bruxelles : deux marocaines en finale d’un concours scientifique international

Deux jeunes Bruxelloises d’origine marocaine ont mis au point une application pour aider les étudiants à faire leur choix professionnel. Leur innovation a été retenue à la finale...

Nous vous recommandons

Ramadan 2022 au Maroc : voici les horaires des administrations

Le ramadan devrait commencer le dimanche 3 avril 2022 au Maroc, selon les calculs astronomiques. C’est l’occasion pour toutes les administrations de changer les horaires de travail pour s’adapter au nouveau rythme des...

Immobilier : les Marocains se ruent vers l’Espagne

Les Marocains ont acquis plus de 5 000 logements en Espagne, à fin juin 2021, soit 10,8 % du total des opérations. Suivent ensuite les Britanniques et les Roumains.

Un Marocain trouve 500 000 dirhams... et les rend à ses propriétaires (vidéo)

Un geste à saluer. Un chauffeur de taxi exerçant dans la région d’Agadir a trouvé récemment un sac contenant près de 500 000 dirhams (50 000 euros) qu’il a rendus ensuite à son propriétaire.

Combien de juifs y a-t-il au Maroc ?

En tout, 27 000 juifs vivent dans des pays arabes ou musulmans selon une étude réalisée par l’Agence juive. Combien sont-ils au Maroc ?

Voici la date de l’Aïd al-Fitr en France, selon le CTMF

En se basant sur des calculs astronomiques, le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé la date de l’Aïd al-Fitr.

Maroc : un banquier emporte l’argent de ses clients

À M’diq, le chef de caisse d’une agence bancaire est soupçonné d’avoir volé plusieurs millions de dirhams à l’établissement. Il est actuellement en fuite.

MRE : les frais de transfert d’argent dénoncés par Bank al-Maghrib

Les frais transferts d’argent de la part des Marocains résidant à l’étranger, sont très élevés. Consciente de ces abus, Bank al-Maghrib appelle à y mettre fin.

Le Maroc à l’heure de la traque d’un baron de la drogue

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et de la gendarmerie royale dans la province de Nador poursuivent les recherches pour retrouver un baron de la drogue, commanditaire présumé de l’assassinat de deux...

L’Espagne va défendre le Maroc au sein de l’Europe

L’Espagne envisage de faire appel des arrêts du tribunal de l’Union européenne (TGUE) qui ont annulé les accords de pêche entre l’UE et le Maroc. C’est du moins l’assurance donnée par le ministre des Affaires étrangères, José Manuel...

Quatre MRE originaires de Toulouse décèdent au Maroc

Quatre membres d’une famille toulousaine en vacances à Kénitra, ont perdu la vie dans la nuit de vendredi à samedi, des suites d’une intoxication au gaz. Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances du tragique...