Tatouage au henné : attention danger

11 avril 2024 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver la santé de leurs enfants.

Les petites filles sont très enthousiastes à l’idée de se faire dessiner des jolies formes de henné sur leurs mains à l’occasion du Ramadan. Mais attention, cette joie peut virer au cauchemar si le henné a été mélangé avec des produits toxiques.

« il y a quelques années, j’ai voulu célébrer la nuit du destin en mettant du henné sur les mains de ma fille. Cette cérémonie qu’on devait passer dans la joie et la bonne humeur a tourné au cauchemar. Quelques minutes après l’application du henné, ma fille a senti des picotements et des démangeaisons. En rentrant à la maison, ses mains ont gonflé et sont devenues toutes rouges. Le lendemain, des lésions bulleuses couvraient la totalité du tatouage. En le consultant, le médecin nous a expliqué qu’il s’agit d’une éruption cutanée due à un diluant utilisé pour mélanger le henné », témoigne Malika à SNRT News.

À lire : Tatouage au henné : attention danger

Si l’utilisation du henné est sans danger sur la santé, les diluants ajoutés en revanche peuvent causer des dommages à la peau. « La plante du henné ne représente aucun danger sur la santé. Par contre, le fait d’y ajouter un diluant pour avoir une couleur plus vive peut causer beaucoup de problèmes. Ces produits ajoutés peuvent causer des eczémas de contact qui peuvent aller de petites lésions rouges à des grandes lésions, voire des eczémas bulleux. Le risque est plus important chez les petites filles qui souffrent de maladies chroniques ou de diabète », explique le dermatologue Amal Akazan.

Pour éviter de subir ces allergies cutanées, le spécialiste recommande aux jeunes filles et aux mamans « de demander aux hennayates d’utiliser du henné naturel auquel on peut ajouter quelques gouttes du citron pour avoir une couleur plus foncée et d’éviter tout diluant ou produit chimique ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Ramadan 2024 - Santé - Islam - Aïd Al fitr 2024

Aller plus loin

Le henné noir nocif pour la peau

Attention au henné noir ! Très à la mode, celui-ci contient du PPD, communément appelé "dolio" au Maroc. Ce produit, uniquement dédié aux colorations capillaires, peut...

Attention au henné noir que l’on vous propose au Maroc (vidéo)

Que ce soit à Agadir, Rabat ou encore Marrakech, très souvent, les touristes et les MRE se voient proposer des tatouages au henné, mais attention car ceux-ci peuvent causer de...

Tatouage au henné : attention danger

La période de vacances est propice aux tatouages au henné, surtout pour les Marocains du monde en visite dans le pays. Mais attention, le Centre antipoison et de...

Méfiez-vous du tatouage au henné (photos)

Les tatouages au henné peuvent parfois être dangereux et même cancérigènes. Sophie Akis vient d’en faire l’amère expérience après un tatouage au henné à Agadir.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Ramadan et heure d’été : le mécontentement des Marocains grandit

Les Marocains continuent d’exprimer leur opposition au changement d’heure pendant le mois sacré de Ramadan, estimant qu’il affecte la santé et le moral. Ils appellent à un retour à l’heure GMT qui selon eux est l’heure normale.

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...