Hijabis at Work : une initiative pour l’emploi des femmes voilées

28 novembre 2023 - 16h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Alors qu’elles ont les qualifications ou les diplômes, bon nombre de femmes voilées en Belgique n’arrivent pas à décrocher un emploi ou un stage à cause de leur apparence. L’experte en diversité Hanan Challouki, fondatrice de l’entreprise Allyens, a créé une plateforme pour les aider.

‘Hijabis at Work’. C’est la plateforme lancée lundi par Hanan Challouki pour aider les femmes voilées à trouver de l’emploi ou à obtenir un stage dans les 32 entreprises qui y adhèrent, fait savoir Nieuwsblad.be. « On me pose souvent la question : où puis-je travailler, où puis-je faire un stage ? Il y a trop peu de transparence sur ce sujet’, déclare l’experte en diversité. L’accès au site est gratuit. « La demande est très importante, mais l’offre l’est aussi », assure-t-elle.

À lire : Le hijab, objet de discrimination dans le monde de l’emploi en Europe

La création de ce site pour femmes portant le hijab contribuera à la lutte contre la stigmatisation et l’exclusion des musulmanes voilées du marché du travail belge. « Souvent, elles sont baladées de bureau en bureau. Le VDAB (service régional flamand de l’emploi, NDLR) ne sait pas toujours où cela est possible et où cela ne l’est pas, fait observer la fondatrice de l’entreprise Allyens. Les entreprises ne réalisent pas à quel point c’est un problème réel. J’ai parlé avec des personnes diplômées en ingénierie qui doivent pourtant chercher un emploi pendant un an avant de trouver un poste à leur niveau. C’est très regrettable qu’il y ait de telles barrières ».

À lire :Bruxelles : une offre d’emploi excluant les femmes voilées

La pénurie de la main-d’œuvre pourrait inverser la tendance. Cela poussera des entreprises à changer de politique. « Je trouve cela très positif », déclare Challouki, faisant savoir qu’il « y a énormément de femmes en Belgique et aux Pays-Bas à la recherche d’un emploi où elles peuvent rester elles-mêmes ».

Sujets associés : Pays-Bas - Emploi - Voile islamique

Aller plus loin

Bruxelles : une offre d’emploi excluant les femmes voilées

Encore une offre d’emploi à caractère discriminatoire dénoncée par Patrick Charlier, le directeur d’Unia, le centre inter-fédéral contre les discriminations. Un avis de...

Canada : virées pour port de voile

Deux enseignantes ont été virées à Montréal pour avoir refusé de retirer leur voile au travail. En cause, la "Loi 21" interdit aux agents de l’Etat de porter le voile sur les...

Le hijab, objet de discrimination dans le monde de l’emploi en Europe

65 % des femmes musulmanes ont moins de chance de trouver un emploi aux pays-Bas, en Espagne et en Allemagne, selon une enquête publiée récemment sur le site Web de l’Université...

Pays-Bas : la Marocaine Kauthar Bouchallikht, première femme voilée au parlement

La Néerlandaise d’origine marocaine Kauthar Bouchallikht entre dans l’histoire politique des Pays-Bas en devenant la première femme voilée qui siégera au parlement. Le chemin a...

Ces articles devraient vous intéresser :

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Amel, nouvelle chroniqueuse voilée sur TPMP, ne fait pas l’unanimité

Amel, la nouvelle chroniqueuse voilée de l’émission « Touche Pas mon Poste » de Cyril Hanouna, qui a fait sa première apparition lundi, divise les téléspectateurs.

British Airways : une combinaison et un hijab pour les hôtesses de l’air

La compagnie aérienne British Airways a dévoilé les nouveaux uniformes que porteront désormais ses hôtesses de l’air. Il s’agit d’une combinaison et d’un hijab et l’une autre variante plus ample, mais toujours avec le voile.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.