Maroc : Trop de centres commerciaux ?

22 mai 2024 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

« Bien que l’ouverture de malls puisse dynamiser l’économie en créant des emplois et en offrant une expérience de shopping moderne, il existe un risque de saturation qui pourrait intensifier la concurrence avec le commerce de détail traditionnel et menacer les petits retailers », analyse pour le magazine Challenge, Anouar El Basrhiri, DG de TMS consulting.

Au Maroc, près de 90 % du secteur du retail est occupé par des enseignes internationales qui se développent en franchise ou en propre, et les 10 % restants par des enseignes nationales. « Cette concurrence très forte basée sur le prix bas et sur des implantations sur des superficies très importantes ne laisse aucune chance aux autres enseignes ou groupes de se développer », détaille la publication.

À lire : Morocco Mall : Marrakech attendra

Les groupes marocains détenant une ou plusieurs franchises d’enseignes internationales sont les plus nombreux dans le secteur. Et ce sont eux qui « souffrent le plus car, en plus de la taxation et des loyers qui peuvent parfois être très importants, ils font face aux éléments conjoncturels au niveau mondial avec la faillite des maisons-mères », explique l’hebdomadaire.

« Cette cartographie du secteur du Retail ne laisse guère le choix pour le consommateur final qui se retrouve avec une offre qui ne correspond pas à son pouvoir d’achat », relève le magazine. Selon l’expert Amine Megzari, l’État devrait soutenir la création d’enseignes marocaines et alléger les charges fiscales pour les groupes marocains détenant des enseignes internationales afin qu’ils proposent des prix abordables.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Développement - Croissance économique - Emploi

Aller plus loin

Morocco Mall fait une fleur à ses locataires

Pendant toute la période du confinement, du 19 mars au 25 juin, Morocco Mall a suspendu les loyers des locaux commerciaux, excepté les commerces essentiels.

Locaux commerciaux : SOS des commerçants marocains face aux loyers étouffants

Durement touchés par les crises du Covid-19 en 2020 et ukrainienne en 2023, les commerçants n’arrivent plus à supporter leurs charges locatives. Ils ont fait part de leurs...

Morocco Mall : Marrakech attendra

Le Morocco Mall de Marrakech ne sera probablement pas livré dans les délais. La fin des travaux de ce joyau était initialement prévue pour mi-2024.

Deux autres Morocco Mall vont ouvrir au Maroc

Le groupe Aksal entend mettre en avant ses deux futurs projets lors de sa participation au Salon international de référence dédié à l’immobilier commercial, MAPIC, qui se tient...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Croissance économique du Maroc : voici les chiffres de la Banque mondiale

L’économie marocaine devrait croître de 2,5 % cette année avant d’enregistrer 3,3 % en 2024, selon les derniers chiffres publiés par la Banque mondiale. Ces chiffres sont principalement dus à la résilience du secteur du tourisme et de l’industrie...

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...