Marrakech : elle a détourné 2 millions de dirhams du palais d’un prince du Qatar

7 décembre 2020 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Accusée par son employeur d’abus de confiance, falsification et destruction de documents commerciaux, la responsable de la gestion du compte du palais d’un prince du Qatar a été condamnée à 2 ans de prison ferme et 500 dirhams d’amende.

La décision rendue par la chambre pénale près le tribunal de première instance de Marrakech octroie à l’employeur la somme de 100 000 dirhams en réparation des préjudices subis.

Selon le quotidien Al Massae, des malversations ont été constatées lors d’un audit effectué sur le compte du palais de l’émir qatari. L’état de rapprochement bancaire a révélé un écart de 2,2 millions de dirhams. Une plainte a été déposée auprès du procureur général.

La mise en examen avait rejoint la société de gestion en mars 2017, poursuit le journal. Elle était chargée de la comptabilité et de la gestion des comptes des entreprises clientes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Fraude - Escroquerie

Aller plus loin

Maroc : un parlementaire en prison pour fraude et de détournement de fonds

Un parlementaire appartenant au parti politique Parti authenticité et modernité (PAM) a été placé en détention à la prison locale Bourkaiz de Fès pour malversation financière....

Cour des comptes : détournement des deniers publics par vingt partis politiques

La Cour des comptes a dénoncé ce mercredi 5 février, 20 formations politiques dont les dirigeants auraient détourné la somme de vingt millions de dirhams.

Maroc : une directrice de banque arrêtée pour détournement de fonds

Les services de police spécialisés dans les crimes financiers de Rabat ont interpellé et placé en garde à vue la directrice d’une agence bancaire (38 ans) à Salé et un homme...

Beni Mellal : elle promettait des offres d’emplois fictives contre 5000 DH

Une jeune arnaqueuse a été interpellée par la police judiciaire relevant de la Sûreté de Beni Mellal. Elle promettait des emplois fictifs à ses victimes contre 5000 DH.

Ces articles devraient vous intéresser :

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.