Recherche

Berlin veut se défaire d’un lourd passé raciste

© Copyright : DR

16 juillet 2020 - 06h30 - Monde

La capitale de l’Allemagne s’ouvre au vent de contestations anti-racistes qui s’est emparé du monde après la mort violente de George Floyd aux États-Unis. Une station de métro change de nom à Berlin, pour montrer sa détermination à se défaire d’un lourd passé raciste.

La lutte contre le racisme a pris une autre allure depuis quelques semaines. Il s’agit d’en finir avec les thèmes dégradants, des actes, qui par le passé, ont servi à inférioriser une partie de la population mondiale. Autrefois Mahrenstraße, rue des Maures, la station de Berlin portera désormais le nom d’un compositeur russe.

Ce changement de nom fait débat au sein de la population. « C’est fantastique. Ce n’est pas normal au XXIᵉ siècle d’avoir des noms de rues avec des termes racistes envers les personnes noires », déclare un Berlinois dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.« Nous avons décidé de débaptiser la station à l’occasion de la journée mondiale de la diversité. Nous travaillons avec des personnes issues de 51 nationalités. Berlin est une ville ouverte sur le monde, tout comme la BVG », explique un représentant de la compagnie qui exploite le métro.

Mais beaucoup ne comprennent pas là où se trouve le racisme quand un lieu est baptisé en hommage à une race. « Désolée, mais je ne comprends pas. Surtout quand on a des problèmes plus urgents dans la ville », estime une Berlinoise. Selon la même source, la réponse est en fait dans la connotation même du terme « maure » dans la langue allemande. Le dictionnaire Duden juge en effet « archaïque » et « discriminatoire » ce terme utilisé en France au XVIIIᵉ siècle, pour désigner les personnes noires. «  Il était donc temps que l’injustice soit réparée  ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact