Recherche

Bloquée à Fnideq depuis mars, une famille retourne enfin à Ceuta

© Copyright : DR

23 juillet 2020 - 07h00 - Société

Bloqués à Fnideq depuis mars, une femme originaire de Ceuta et les membres de sa famille pourront rentrer chez eux samedi. Des milliers d’autres citoyens de Ceuta, également coincés dans le royaume, attendent de retrouver leurs proches.

S.M, une ressortissante de Ceuta de 45 ans, son mari, son fils de 12 ans et sa fillette de 6 ans, sont bloqués à Fnideq depuis mars. Ils ont quitté Ceuta pour le Maroc le 12 mars afin d’assister au baptême d’une nièce à son mari, d’origine marocaine.

«  Le lendemain, 13 mars, nous sommes allés à la frontière, mais elle était déjà fermée. Une semaine plus tard, ils l’ont ouverte pour les Espagnols. Mon mari étant un résident en Espagne, il n’a pas été autorisé à passer. Je n’allais pas partir sans lui et nous sommes tous restés ici. Nous avons loué une maison à Fnideq pour rester près de la frontière et être informés de sa réouverture. Mais rien  », a-t-elle expliqué.

Le 15 juillet, la famille a reçu une bonne nouvelle. Elle peut se procurer des billets pour le ferry qui partira de Tanger à Algésiras le vendredi 24 juillet. Elle devra débourser 226 euros pour l’achat des billets. Un prix qu’elle trouve raisonnable, par rapport à ce que paient les Français.

«  Des milliers de personnes de Ceuta attendent de pouvoir rentrer chez eux. Le gouvernement nous a oubliés… Nous nous entraidons avec de la nourriture et autres besoins, chacun avec ses possibilités  », précise-t-elle, se réjouissant par ailleurs de la levée progressive du confinement.

Mots clés: Déconfinement au Maroc , Fnideq , Espagne

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact