Le calvaire de Jaffar, un étudiant marocain de retour d’Ukraine en France

5 mars 2022 - 22h20 - France - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Étudiant en pharmacie à Kharkiv en Ukraine, Jaffar, un Pougétois d’origine marocaine, a dû tout quitter pour retourner en France, avec l’aide de son cousin Rayane et son ami Mehdi.

« Je suivais mes études de pharmacie, en langue russe. Cela devait finir en juin avec le passage de mon 2ᵉ “Krock” (diplôme de pharmacien, NDLR). Le jeudi matin, en pleine nuit, à 4 h, j’ai été réveillé par les bombes et les tirs de balles sous ma fenêtre… Je me suis réfugié dans le métro jeudi et vendredi. Franchement, j’étais paniqué, c’était un enfer, je voyais mon avenir partir en l’air. […] De toute façon, je n’avais plus rien, ni nulle part où aller », explique Jaffar dans un entretien à Midi Libre.

À lire : L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Le jeune homme, désormais sain et sauf, raconte qu’il était pris de « panique, de stress et de sidération » quand il a pris le train pour quitter la ville. « Je suis resté debout 18 heures sans boire ni manger. Le train s’arrêtait toutes les deux heures pour échapper aux radars. Franchement, j’ai vu ma vie défiler », confie-t-il. Une fois au poste frontalier à Oujhorod, il était pressé de quitter l’Ukraine. Après un bref détour par Maliberezni, il a pu rejoindre Ubla en Slovaquie avant de prendre lundi le bus pour Prague, où il a finalement retrouvé Rayanne et Medhi.

À lire : Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

« Nous avons passé deux jours chez des habitants, le temps de reprendre des forces et de faire les formalités administratives et sommes arrivés ce jeudi 3 mars au Pouget », précise Jaffar qui a une pensée pour ces nombreux Ukrainiens et ressortissants étrangers qui « n’ont pas réussi à partir » et dont il n’a « plus aucune nouvelle ». « C’est très dur. J’espère que la guerre va vite s’arrêter », a-t-il souhaité.

Jaffar est aussi inquiet pour la validation de son diplôme de pharmacien. « J’ai appris le russe à l’oral et à l’écrit pour suivre ce cursus, j’ai fait de gros sacrifices pendant ces presque six ans d’études pour rien ? Et le pire pour moi, c’est qu’il ne me restait que deux mois pour avoir mon diplôme », se plaint-il, les diplômes ukrainiens n’étant reconnus ni en Europe, ni au Maroc, son pays d’origine.

Sujets associés : France - Ukraine - Etudiants

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

Un étudiant marocain en Ukraine raconte comment avec d’autres compatriotes ils ont pu rejoindre le poste frontalier avec la Pologne, après l’invasion...

Les Marocains en tête des étudiants étrangers en France

Les Marocains restent en tête du classement des étudiants étrangers en France, selon un document publié récemment par Campus France. Les écoles de commerce ou d’ingénieurs sont les...

En Ukraine, une étudiante marocaine échappe à un viol

Fuyant la guerre russo-ukrainienne, Doha, étudiante marocaine de 23 ans, a parcouru 1 676 km de Kharkov à Budapest avant de prendre un vol pour Casablanca. Un périple difficile...

Anderlecht : un Iftar pour des étudiants marocains ayant fui l’Ukraine (vidéo)

La Fédération Internationale Marocaine des Associations de la Société Civile a offert samedi soir à Anderlecht en Belgique, un iftar aux étudiants marocains ayant fui la guerre en...

Nous vous recommandons

France

Voile à l’école : génération TikTok

Depuis quelques semaines, TikTok est envahi par de courtes vidéos sur le port de voile à l’école qui, selon le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), sont des « comportements provocateurs et irresponsables » d’une « frange très minoritaire de la jeunesse...

Un go-fast avec 1000 kilos de cannabis marocain intercepté près de Nîmes

Une grosse quantité de drogue en provenance du Maroc a été saisie dans la nuit du 18 au 19 octobre sur l’autoroute A9, près d’Orange. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

France : la famille de Wissam El Yamni porte plainte contre le médecin légiste

La famille du franco-marocain Wissam El Yamni, mort le 9 janvier 2012 après une interpellation policière violente à Clermont-Ferrand, a décidé de porter plainte contre le médecin légiste mandaté par la justice. Elle remet en cause l’expertise...

Hommage aux soldats marocains morts pour la France

Une cérémonie d’hommage aux soldats marocains morts pour la France durant la Seconde guerre mondiale a été rendue ce dimanche 8 mai.

La France interdit la méthode d’interpellation dite "de l’étranglement"

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a annoncé, lundi 8 juin 2020, la fin de la méthode "de la prise par le cou, dite de l’étranglement" et son enseignement dans les écoles.

Ukraine

Un Marocain jugé à Donetsk pour avoir combattu aux côtés des forces ukrainiennes

Brahim Sadun, un Marocain qui a été arrêté par l’armée russe pour avoir combattu aux côtés des forces armées ukrainiennes, est jugé cette semaine en république autoproclamée de Donetsk, avec deux autres...

Des étudiants marocains coincés en Ukraine appellent à l’aide

L’enclenchement de l’attaque militaire russe en Ukraine jeudi a semé la panique dans tout le pays. Les étudiants marocains qui s’y retrouvent bloqués expriment le même sentiment. Ils ne souhaitent qu’une chose : rentrer au...

En Ukraine, une étudiante marocaine échappe à un viol

Fuyant la guerre russo-ukrainienne, Doha, étudiante marocaine de 23 ans, a parcouru 1 676 km de Kharkov à Budapest avant de prendre un vol pour Casablanca. Un périple difficile au cours de laquelle elle a échappé à un...

L’Espagne plus menacée par la Russie que par le Maroc (Etude)

La Russie serait la plus grande menace pour l’Espagne, devant le Maroc et le terrorisme, selon le dernier Baromètre de l’Institut royal Elcano (BRIE).

Le Maroc ne sera pas touché par une éventuelle crise alimentaire

La flambée du prix du baril de pétrole, la guerre en Ukraine, le changement climatique et l’importante sécheresse risquent de durer et de provoquer une crise alimentaire sans précédent. Dans une approche anticipative, le Maroc a pris des mesures pour...

Etudiants

Maroc : le ministre de l’Éducation nationale a été menacé de mort

Le ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle, Saaïd Amzazi, a décidé de ne pas intenter d’action en justice contre un étudiant qui l’avait pourtant menacé de meurtre.

Une victoire pour les étudiantes voilées de Wallonie-Bruxelles

Les étudiants inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur ou de promotion sociale sous tutelle de Wallonie-Bruxelles Enseignement pourront désormais afficher des signes convictionnels dont le voile. Cette mesure entrera en vigueur à partir...

Crise ukrainienne : les étudiants arabes entre prudence et crainte

Les étudiants arabes en Ukraine, sont partagés entre prudence et crainte. Certains estiment que les déclarations du président russe Vladimir Poutine qui a reconnu lundi l’indépendance des entités sécessionnistes de Louhansk et de Donetsk constitue ni plus ni...

Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

Un étudiant marocain en Ukraine raconte comment avec d’autres compatriotes ils ont pu rejoindre le poste frontalier avec la Pologne, après l’invasion russe.

Le Canada refuse 45 % des demandes d’étudiants marocains

Immigration Canada nie les accusations de discrimination envers les étudiants africains en général et les étudiants francophones africains en particulier dont les demandes de permis d’études sont refusées, et apporte des...