Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

28 février 2022 - 13h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Un étudiant marocain en Ukraine raconte comment avec d’autres compatriotes ils ont pu rejoindre le poste frontalier avec la Pologne, après l’invasion russe.

Aux premières heures de l’invasion russe, « nous nous sommes réveillés à 5 heures du matin au son d’intenses frappes aériennes au large de la ville. J’ai senti la fenêtre sous tension. […] Nous avons décidé de quitter Kharkov en voiture pour un voyage de l’extrême est du pays à l’extrême ouest jusqu’à la ville frontalière de Lviv », a déclaré à une chaîne de télévision marocaine Mohammed, un étudiant marocain à Kharkov, une ville du nord-est de l’Ukraine.

À lire : Les étudiants marocains bloqués en Ukraine se cachent dans des stations de métro

Le jeune homme et ses amis ont parcouru plus de 1200 kilomètres. Le trajet a duré plus longtemps que la moyenne à cause de l’embouteillage. « Nous avons parcouru plus de 200 kilomètres avec une vitesse maximale de 25 kilomètres à l’heure. La route était encombrée de personnes fuyant la guerre, circulant sous des avions militaires », raconte le jeune homme.

Sur le chemin de Lviv, les étudiants marocains ont évité de traverser les grandes villes et ont contourné les barricades, ce qui a rendu leur voyage encore plus long. « Nous avons été arrêtés à plusieurs reprises, la police posant des questions et inspectant notre véhicule à la recherche d’armes et de substances illégales et demandant à voir des pièces d’identité », se souvient Mohammed.

À lire : L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Dans la foulée, Mohammed a contacté l’ambassade du Maroc à Kiev. « Nous avons contacté l’ambassade du Maroc en Pologne, ils ont répondu rapidement, et une dame nous a dit que nous n’aurions aucun problème à traverser la Pologne une fois que nous aurons atteint le point de passage frontalier », dit-il. Après un long trajet, lui et ses amis arrivent au niveau de la frontière avec la Pologne où attendait une longue file d’attente. « Les autorités frontalières n’admettent que deux voitures toutes les 20 minutes », a fait savoir l’étudiant marocain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Etudiants - Pologne - Ukraine

Aller plus loin

Ukraine : aucun Marocain n’a demandé à rejoindre la résistance

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur des Marocains ayant manifesté le désir de rejoindre la résistance en Ukraine contre les militaires russes. Une intox selon une...

Quatre nouveaux numéros d’urgence pour les Marocains bloqués en Ukraine

Le Maroc a décidé de mettre à la disposition de ses ressortissants bloqués en Ukraine, quatre nouveaux numéros d’urgence.

Des Marocains obligés de payer des pots-de-vin pour quitter l’Ukraine

De nombreux Marocains qui quittent l’Ukraine donnent des pots-de-vin pour pouvoir traverser les points d’accès frontaliers avec la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie. C’est ce...

Les étudiants marocains encore bloqués en Ukraine vivent dans la terreur

Après l’invasion russe, 9 000 étudiants marocains encore bloqués en Ukraine vivent dans la terreur. Ils souhaitent rentrer au Maroc, mais ils font face à de nombreuses difficultés.

Ces articles devraient vous intéresser :