Des Marocains en Ukraine préfèrent rester en Europe que rentrer au Maroc

5 mars 2022 - 20h20 - Ecrit par : A.S

Alors que certains étudiants marocains bloqués en Ukraine fuient la guerre et se battent pour rentrer au Maroc, d’autres préfèrent rester en Europe — même illégalement — que retourner dans le royaume.

« Pourquoi rentrer au Maroc, ici (en Allemagne) nous vivrons dans de meilleures conditions. Nous préférons affronter l’inconnu en Europe plutôt qu’au Maroc », a déclaré à Hespress K.M. étudiant marocain en mathématiques appliquées. Il fait partie d’un groupe d’étudiants marocains qui ont préféré rester en Europe que retourner dans le royaume. Interrogé sur ce choix, le jeune étudiant répond : « La question serait plutôt pourquoi on retournerait au Maroc ? ». Lui qui a obtenu une licence d’ingénierie mécanique au Maroc avant de se rendre en Ukraine pour y poursuivre des études de Master estime qu’il lui est possible d’avoir des opportunités en Europe, ce qui ne sera pas le cas une fois rentré au Maroc.

À lire : Mesures exeptionnelles pour les etudiants marocains rapatriés d’Ukraine

« Dites-moi d’après vous, pourquoi voulez-vous que je rentre au Maroc sans revenu et sans aucune chance de pouvoir terminer mes études ? », lance cet étudiant marocain dont le père retraité n’a que 1600 DH comme revenu. En Ukraine, K.M. et d’autres étudiants marocains travaillaient pour financer leurs études supérieures. La guerre russo-ukrainienne les a contraints à fuir le pays sans songer rentrer chez eux. Partis de la ville ukrainienne d’Odessa, ils ont parcouru la Roumanie, la Hongrie, l’Autriche avant de rallier l’Allemagne sans anicroches.

À lire : Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

Ces traversées n’ont pas été possibles sans le soutien des autorités ukrainiennes. « En Ukraine, les autorités, les organisations civiques et le peuple ukrainien nous ont donné de la nourriture, logement, vêtements et même de l’argent pour nous aider à poursuivre notre chemin vers le “salut” », confie K.M. Ces étudiants marocains sont tout de même conscients de leur statut de migrants illégaux. « Il n’est jamais facile de résider dans un pays dont on ne sait pas grand-chose, compte tenu du manque de ressources matérielles suffisantes et de l’absence d’amis ou de famille qui peuvent vous recevoir », a-t-il expliqué. Son groupe et lui ne cèdent toutefois pas au désespoir. Ils comptent rester en Allemagne. D’autres étudiants ont, eux aussi, fait le choix de rester en Europe.

Tags : Etudiants - Ukraine - Allemagne - Russie

Aller plus loin

Ukraine : les passeports des étudiants marocains confisqués ?

Les universités où sont actuellement scolarisés les étudiants marocains refuseraient de rendre les passeports. Objectif  : les obliger à payer tous les frais de scolarité pour leur...

Anderlecht : un Iftar pour des étudiants marocains ayant fui l’Ukraine (vidéo)

La Fédération Internationale Marocaine des Associations de la Société Civile a offert samedi soir à Anderlecht en Belgique, un iftar aux étudiants marocains ayant fui la guerre en...

Royal Air Maroc : de nouveaux vols programmés pour les Marocains en Ukraine

La compagnie aérienne Royal Air Maroc va programmer de nouveaux vols spéciaux pour les Marocains résidant en Ukraine souhaitant rentrer au...

Maroc : rapatriement de 35 étudiants bloqués à Soumy en Ukraine

L’ambassadeur du Maroc en Ukraine, Faouz El Achabi, a déclaré que 35 étudiants qui étaient bloqués à Soumy, ont pu être évacués mardi, en coordination avec les autorités du...

Nous vous recommandons

Sans douanes commerciales, Sebta et Melilla meurent à petit feu

La mise en place des douanes commerciales est l’une des principales conditions pour relancer l’économie de Sebta et Melilla et mettre fin à la contrebande aux frontières des deux villes avec le Maroc, après plus de deux ans de...

Ceuta veut se développer sans le Maroc

Le développement économique de Ceuta préoccupe le journal El Español-Invertia qui organise, du mardi 28 au mercredi 29 septembre, un Forum économique en vue d’analyser le potentiel économique, touristique et social de la ville et les opportunités qui...

Nouvelle vague de chaleur au Maroc (+42 degrés)

Plusieurs régions marocaines vont connaître une vague de chaleur de jeudi 1ᵉʳ juillet à dimanche 4 juillet 2021, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

Les aéroports marocains se préparent à accueillir les touristes

Suite à l’annonce de la réouverture des frontières, l’Office national des aéroports (ONDA), a prévu un plan spécial pour accueillir les voyageurs au départ et vers le Maroc dans les meilleures conditions, tout en leur assurant des mesures sanitaires...

Sahara : le Maroc veut tourner définitivement le page

Le Maroc ne veut plus s’éterniser sur la crise au Sahara. Une fois encore, le royaume dit être à la recherche d’une solution pacifique, tout en réclamant ses «  droits légitimes  » sur ce territoire contesté.

Sahara : l’Algérie rejette la résolution du Conseil de sécurité

Après la décision prise vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU de proroger d’une année la mission de la Minurso (Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), la réaction de l’Algérie était attendue. Dimanche, le...

Un chef cuisinier marocain jugé pour viols et agressions sexuelles en France

Mohammed H., ancien chef cuisinier au restaurant La Boutarde, à Neuilly-sur-Seine, comparaît cette semaine devant la cour d’assises de Nanterre pour viols et agressions sexuelles sur trois employées entre 2014 et 2019. Les faits reprochés à l’accusé...

Ryanair lance une nouvelle liaison vers Marrakech

L’aéroport de Limoges va lancer, dès le 27 mars, une nouvelle liaison vers Marrakech. Deux vols allers-retours seront effectués par semaine par la compagnie Ryanair jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Voyage au Maroc : vers l’allègement dans les aéroports

Le Maroc s’apprête à supprimer l’obligation du pass vaccinal ou des tests PCR pour les voyageurs dans les aéroports. La décision pourrait être prise avant le 15 juin, date de démarrage de l’opération...

Les MRE en voiture devront encore attendre avant de prendre le bateau à Algésiras

Après le réchauffement des relations entre le Maroc et l’Espagne, le trafic régulier des passagers et des autocars reprend ce mardi 12 avril 2022 entre les ports marocains de Tanger Med et de Tanger-Ville et les ports espagnols d’Algesiras et de Tarifa....