Les étudiants marocains en Ukraine craignent le pire

8 février 2022 - 18h40 - Monde - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La crise ukrainienne provoque l’anxiété et de vives inquiétudes chez bon nombre d’étudiants marocains bloqués dans ce pays en proie à des tensions frontalières.

En raison des frais de scolarité trop élevés de la plupart des universités européennes, fréquenter l’université en Ukraine a longtemps été un dernier recours pour les plus de 8000 étudiants marocains qui ont choisi le pays pour terminer leurs études et démarrer leur carrière chez eux. Mais les tensions entre l’Ukraine et la Russie est source d’inquiétudes. « Je vis à Kharkiv et ces derniers jours, j’ai vu des chars et des soldats marcher dans la ville. Je suis de plus en plus inquiète que le conflit s’intensifie et que nous soyons piégés ici », a déclaré The New Arab Sarah, une étudiante marocaine bloquée en Ukraine. Kharkiv est située à la frontière ukraino-russe. La ville est au cœur de la montée des tensions entre Moscou et Kiev, soutenue par l’OTAN.

À lire : Rentrer au Maroc, un véritable casse-tête pour les étudiants marocains en Ukraine

L’étudiante marocaine a confié que la menace d’une guerre fait que de nombreux étudiants traversent une période d’anxiété paralysante. Les parents d’étudiants marocains sont, eux aussi, inquiets de la situation. Bien que Moscou ait déclaré qu’elle ne veut pas entrer en guerre avec Kiev, Fatima est inquiète pour sa fille, actuellement en Ukraine pour étudier la médecine. Elle et de nombreux parents d’étudiants marocains inquiets suivent les brèves quotidiennes sur la crise en Ukraine. Abdel Majid, étudiant marocain de 24 ans à Odessa n’exprime pas les mêmes inquiétudes : « Nous sommes habitués à ce cycle de tensions. Pour l’instant, tout va bien ici. Je ne pense pas que nous soyons déjà en véritable danger. »

À lire : Ukraine : 14 000 étudiants marocains en médecine appellent à l’aide (vidéo)

L’autre inquiétude de Sarah, c’est l’ouverture et la fermeture tous azimuts des frontières aériennes marocaines. « L’ouverture et la fermeture des frontières du Maroc se font toujours dans des délais aussi courts. J’ai toujours peur d’être bloquée au Maroc, de rater mes examens en Ukraine ou de vivre l’horreur de la guerre en Ukraine, c’est un dilemme cornélien », s’inquiète-t-elle. Le Maroc a rouvert son espace aérien le 7 février dernier, après plus de deux mois de suspension.

Sujets associés : Etudiants - Ukraine

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Rentrer au Maroc, un véritable casse-tête pour les étudiants marocains en Ukraine

Il est difficile pour les étudiants marocains en Ukraine de rentrer au pays. Et pour cause, le Maroc a classé leur pays d’accueil sur la liste «  B  », une liste restrictive de...

Le Maroc recommande à ses ressortissants de quitter l’Ukraine

L’ambassade du Maroc à Kiev appelle les citoyens marocains se trouvant en Ukraine à quitter le pays pour leur sécurité. La crise russo-occidentale autour de ce pays risque de...

L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Mohamed Essrhir et Mehdi Aghfir, deux étudiants marocains en 3e et 5e année de médecine à l’Université nationale de Kharkiv (Ukraine), ont réussi à quitter la ville et le pays avec...

Le Maroc va rapatrier ses ressortissants bloqués en Ukraine

Le Maroc a décidé de rapatrier ses ressortissants bloqués en Ukraine, pays actuellement en proie à des tensions frontalières. À la manœuvre, les compagnies aériennes Air Arabia et...

Nous vous recommandons

Etudiants

Nouvelle condamnation pour Yassine, le « serial violeur » de l’ULB

Reconnu coupable d’un nouveau viol commis sur une étudiante, près d’un campus de l’Université libre de Bruxelles (ULB), la nuit du 28 au 29 septembre 2017, Yassine B., un violeur en série déjà condamné, a écopé d’une peine complémentaire d’un an de prison...

Plaidoyer du père de l’étudiant français arrêté au Maroc

Le père de Sébastien Raoult, étudiant français arrêté puis incarcéré au Maroc, parce qu’il est suspecté par le FBI d’appartenir à un groupe de hackers et d’avoir piraté les données d’entreprises américaines, plaide pour la non-extradition de son fils vers les...

Au Maroc, Campus France a toujours la cote

Malgré la crise sanitaire liée au coronavirus, les Marocains manifestent leur désir d’étudier en France pour le compte de l’année universitaire 2020-2021. En témoigne le nombre de dossiers reçus par Campus...

France : nouvel exploit des Marocains aux concours des écoles d’ingénieurs

En France, les étudiants marocains ont une fois de plus montré qu’ils sont des as en mathématiques et en physiques. En témoignent les résultats des concours des meilleures écoles d’ingénieurs françaises comme l’École polytechnique et...

Refusé en Master à Montpellier, Mehdi entame une grève de faim

Mehdi observe une grève de la faim depuis vendredi, suite au refus de son admission en master par l’université de Montpellier.

Ukraine

Hausse du prix du blé : remise en cause du modèle économique marocain ?

Comme de nombreux pays ayant des relations commerciales avec la Russie et l’Ukraine, le Maroc est sérieusement perturbé par la crise entre les deux pays, avec la flambée des prix des céréales et des...

Guerre en Ukraine : de nouvelles instructions pour les Marocains

L’ambassade du Maroc en Ukraine a publié une nouvelle liste d’instructions, de numéros de téléphone et de points de passage possibles que les Marocains peuvent utiliser pour quitter le pays.

Guerre en Ukraine : deux Marocains tués par des soldats russes ?

Deux Marocains auraient été tués par des soldats russes lors d’une attaque à Berdiansk (sud-est de l’Ukraine). Une information diffusée par un écosystème de désinformation et de propagande de la Russie.

Coupe du monde 2030 : l’Europe écarte le Maroc

Alors que le Maroc avait émis l’idée d’une candidature commune pour la Coupe du monde 2030 entre l’Espagne et le Portugal, le royaume se verrait écarter au profit de l’Ukraine.

L’Ukraine a exporté 800 000 tonnes de céréales vers plusieurs pays dont le Maroc

L’Ukraine a exporté un total de 800 000 tonnes de céréales la semaine dernière à destination de plusieurs pays dont le Maroc.