Mesures exeptionnelles pour les etudiants marocains rapatriés d’Ukraine

5 mars 2022 - 06h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les étudiants marocains rapatriés d’Ukraine, suite à l’invasion de la Russie, ont la possibilité d’intégrer des universités marocaines. L’annonce a été faite par le ministère de l’Enseignement supérieur.

Abdellatif Miraoui offre la possibilité aux étudiants marocains contraints de quitter leur université en Ukraine après le déclenchement du conflit armé avec la Russie, de poursuivre leurs études au Maroc. Une mesure exceptionnelle qui leur permettra de pas perdre une année.

À lire : L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Une plateforme électronique a été créée à cet effet afin de recenser les étudiants touchés et d’identifier les domaines de formation et les niveaux d’études de chaque étudiant. « Je tiens surtout à rassurer tous les étudiants concernés ainsi que leurs parents », insiste Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation.

À lire : De moins en moins de Marocains à rapatrier d’Ukraine

Il a précisé que l’ensemble des établissements universitaires marocains, toutes disciplines confondues (médecine, ingénierie, etc) seront mobilisés dans le cadre de cette opération exceptionnelle. « Aucun étudiant ne sera laissé à l’abandon  », a-t-il déclaré.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Etudiants - Ukraine - Ministère de l’Education nationale - Rapatriement

Aller plus loin

Les étudiants marocains bloqués en Ukraine se cachent dans des stations de métro

Craignant pour leur vie, les étudiants marocains bloqués en Ukraine se cachent dans des stations de métro. Trois jours après l’invasion russe, les combats font rage à Kiev et...

Des Marocains en Ukraine préfèrent rester en Europe que rentrer au Maroc

Alors que certains étudiants marocains bloqués en Ukraine fuient la guerre et se battent pour rentrer au Maroc, d’autres préfèrent rester en Europe — même illégalement — que...

Ukraine : aucun Marocain n’a demandé à rejoindre la résistance

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur des Marocains ayant manifesté le désir de rejoindre la résistance en Ukraine contre les militaires russes. Une intox selon une...

Maroc : rapatriement de 35 étudiants bloqués à Soumy en Ukraine

L’ambassadeur du Maroc en Ukraine, Faouz El Achabi, a déclaré que 35 étudiants qui étaient bloqués à Soumy, ont pu être évacués mardi, en coordination avec les autorités du pays.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Mondial 2022 : un dispositif exceptionnel pour les supporters marocains

À quelques semaines du coup d’envoi du Mondial 2022 au Qatar, les autorités marocaines ont mis en place un dispositif spécial pour que le voyage des supporters vers le Qatar se passe dans de bonnes conditions.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

L’anglais s’impose peu à peu dans l’école marocaine

Petit à petit, l’insertion de l’anglais dans l’enseignement se généralise au Maroc. Après le primaire, c’est au tour du collège, selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale dès la prochaine année scolaire.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.