Des étudiants marocains coincés en Ukraine appellent à l’aide

25 février 2022 - 12h20 - Monde - Ecrit par : S.A

L’enclenchement de l’attaque militaire russe en Ukraine jeudi a semé la panique dans tout le pays. Les étudiants marocains qui s’y retrouvent bloqués expriment le même sentiment. Ils ne souhaitent qu’une chose : rentrer au Maroc.

Jeudi, les forces terrestres russes sont entrées sur le territoire ukrainien et ont commencé à bombarder des quartiers civils à la suite d’une allocution télévisée diffusée du président russe annonçant le début d’une « opération militaire en Ukraine ». Selon le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, la Russie a effectué des frappes contre des infrastructures militaires et des garde-frontières ukrainiens. Depuis, les citoyens craignent pour leur vie. Même sentiment chez les Marocains qui se retrouvent bloqués sur le territoire ukrainien.

À lire : L’ambassadeur de Russie juge « incompréhensible » le départ des étudiants marocains de l’Ukraine

« Le bruit des bombes nous a réveillés vers 4h du matin. Avec un groupe d’amis, on s’est réveillés, on a pris ce qu’on pouvait prendre (passeport, documents, ordinateur, affaires essentielles), et on a fui se dirigeant vers les frontières avec la Pologne », raconte à SNRT News Mehdi Aghfir, étudiant marocain en 5ᵉ année à l’Université nationale Kharkiv. D’autres étudiants marocains de Kharkiv n’ont pu se déplacer. « Ils sont restés bloqués, par peur de perdre leur année universitaire. Sans choix, ils se contentent de faire le plein des produits alimentaires essentiels avant de se confiner dans leur internat », explique Mehdi.

À lire : Le Maroc recommande à ses ressortissants de quitter l’Ukraine

Les forces terrestres russes n’ont pas encore atteint Poltava, mais les étudiants marocains se trouvant dans cette ville veulent, eux aussi, quitter le pays. « On a pas comment faire pour prendre la route. On n’est au courant de rien. Nous avons peur de nous diriger jusqu’aux frontières polonaises, sans parvenir à traverser. Mais nous gardons espoir », déclare Yassine Lebzaoui, étudiant en 5ᵉ année. « C’est la guerre. Nous sommes restés bloqués ici, parce que nos vols ont été annulés. On a très peur », angoissent Taha Kortabi, étudiant en 4ᵉ année et sa sœur Juhaina Kortabi, étudiante en master biomédical.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Etudiants - Ukraine

Aller plus loin

Le Maroc recommande à ses ressortissants de quitter l’Ukraine

L’ambassade du Maroc à Kiev appelle les citoyens marocains se trouvant en Ukraine à quitter le pays pour leur sécurité. La crise russo-occidentale autour de ce pays risque de...

Guerre en Ukraine : 436 Marocains ont fui le pays via les postes frontières

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, 436 Marocains ont réussi à fuir le pays en passant par les postes frontaliers vers lesquels l’ambassade du Maroc à Kiev...

L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Mohamed Essrhir et Mehdi Aghfir, deux étudiants marocains en 3e et 5e année de médecine à l’Université nationale de Kharkiv (Ukraine), ont réussi à quitter la ville et le pays...

Le calvaire de Jaffar, un étudiant marocain de retour d’Ukraine en France

Étudiant en pharmacie à Kharkiv en Ukraine, Jaffar, un Pougétois d’origine marocaine, a dû tout quitter pour retourner en France, avec l’aide de son cousin Rayane et son ami Mehdi.

Ces articles devraient vous intéresser :