En Ukraine, une étudiante marocaine échappe à un viol

6 mars 2022 - 14h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Fuyant la guerre russo-ukrainienne, Doha, étudiante marocaine de 23 ans, a parcouru 1 676 km de Kharkov à Budapest avant de prendre un vol pour Casablanca. Un périple difficile au cours de laquelle elle a échappé à un viol.

« Jeudi dernier (le 24 février, NDLR), nous avons été réveillées à l’aube par le bruit des bombes », témoigne Doha, 23 ans. Depuis le début des tensions entre la Russie et l’Ukraine, elle partage son appartement, sis au centre de Kharkov, avec sa cousine et une amie marocaine, rapporte Le Courrier de l’Atlas. Après l’invasion russe, elles se voient contraintes de se réfugier dans la station de métro la plus proche, Naukova. « C’était bondé. C’était l’horreur. On avait peur, on avait froid. On pleurait. Et au milieu de cette foule, j’ai été agressée sexuellement. Des mains s’étaient glissées sous mes vêtements. J’ai failli être violée. Alors on a décidé de ne pas rester et de retourner à l’appartement. Quitte à mourir autant que ce ne soit pas parmi une foule déchaînée transformée en cannibales. De toute façon, les Ukrainiens avaient ordonné aux étrangers de sortir de la station de métro, comme si nous ne méritions pas d’être à l’abri », raconte-t-elle.

À lire : Le calvaire de Jaffar, un étudiant marocain de retour d’Ukraine en France

Une fois retournées à l’appartement, les trois étudiantes réfléchissent sur comment quitter l’Ukraine. « Notre vie était devenue un film, sauf que c’était la réalité. On recevait des vidéos montrant des bombardements, des quartiers dévastés à côté de chez nous », poursuit Doha. Les trois jeunes filles réussissent à arriver à la gare de Kharkov évidemment bondée, en ce samedi, vers 6 heures du matin. Dans la foulée, un de leurs amis marocains se joint à elles. « Quand le train est arrivé à quai, tout le monde criait ‘push push push’. C’est un miracle que nous ayons réussi à monter tous les quatre. Les gens donnaient des coups. C’était chacun pour soi. Ma cousine a perdu connaissance sur le quai dans la bousculade. J’ai dû redescendre du train pour la tirer et l’aider à monter. Une fois à bord, on nous a annoncé que le train allait à Kiev. Autant dire l’enfer tant les nouvelles qui nous en parvenaient étaient effrayantes. On a tout fait pour redescendre mais c’était impossible. Donc pendant six heures, nous étions dans un train qui nous emmenait à la mort. Nous en étions persuadées. J’ai commencé à faire une tachycardie tant mon état de stress était intense ».

À lire : Les étudiants marocains bloqués en Ukraine se cachent dans des stations de métro

Le train entre en gare de Kiev où il reste bloqué six heures en raison des bombardements de l’armée russe, avant de redémarrer en direction de Lviv, non loin de la Pologne. Lorsqu’ils sont arrivés à destination, il leur a été conseillé de quitter le territoire ukrainien via Oujgorod, du côté de la Slovaquie, où il y aurait moins d’attente. Doha croise fortuitement une de ses connaissances, un étudiant nigérian. « Il nous propose de monter dans un bus où ne se trouvent que des Africains. Nous réussissons à y prendre place malgré l’opposition violente d’une dame qui ne voulait pas de blancs dans le bus ». Après cinq heures de route, ils débarquent à Oujgorod, où ils vivent un enfer. « […] Une fois la douane passée, tous les Africains ont été enfermés pendant plusieurs heures, puis ils ont fini par nous relâcher sans donner la moindre explication. Il nous fallait alors trouver un moyen d’aller à Beregsurány pour quitter l’Ukraine via la Hongrie », raconte Doha.

À lire :L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Après un trajet à pied de plusieurs kilomètres dans le froid, la faim et la neige, ils montent dans un train en direction de Budapest. « Mes mains étaient bleues quand nous sommes enfin montés dans le train qui allait à Budapest. À l’arrivée, on a eu un accueil incroyable, lundi (28 février) soir. On ne s’y attendait plus. On ne savait plus que des gens pouvaient encore être gentils et nous offrir à boire et à manger », raconte la jeune fille. De Budapest, Doha prend un vol en direction de Casablanca avec Snowy, son spitz nain.

Sujets associés : Etudiants - Ukraine - Russie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Ukraine : le Marocain Brahim Saadoun condamné à mort par les séparatistes

Partir combattre pour Kiev, le jeune marocain Brahim Saadoun ainsi que deux Britanniques ont été faits prisonniers et condamnés à mort ce...

Arrestation de deux médecins pour extorsion visant des étudiants marocains en Ukraine

Après l’arrestation et l’extradition par les autorités roumaines du cerveau d’une bande criminelle impliquée dans la traite d’êtres humains dont les victimes sont des étudiants...

Guerre en Ukraine : le calvaire d’un étudiant marocain qui a réussi à rejoindre la Pologne

Un étudiant marocain en Ukraine raconte comment avec d’autres compatriotes ils ont pu rejoindre le poste frontalier avec la Pologne, après l’invasion...

Ukraine : les passeports des étudiants marocains confisqués ?

Les universités où sont actuellement scolarisés les étudiants marocains refuseraient de rendre les passeports. Objectif  : les obliger à payer tous les frais de scolarité pour leur...

Nous vous recommandons

Etudiants

Royal Air Maroc : de nouveaux vols programmés pour les Marocains en Ukraine

La compagnie aérienne Royal Air Maroc va programmer de nouveaux vols spéciaux pour les Marocains résidant en Ukraine souhaitant rentrer au Maroc.

Bruxelles : une nouvelle victoire pour les étudiantes voilées

Deux étudiantes voilées ont remporté leur procès contre Bruxelles. Pouvoir organisateur de la Haute école Francisco Ferrer, la ville interdit le port du voile dans l’établissement.

Maroc : un réseau de prostitution géré par une étudiante démantelé

Les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont démantelé un réseau de prostitution monté et géré par une étudiante.

Hajja Fatima prépare gratuitement plus de 400 repas par jour (vidéo)

Bloqués à Agadir, en raison de la pandémie du covid-19, plusieurs étudiants vivent ce mois sacré spécial du ramadan, loin de leurs parents. Pour soulager ces personnes démunies, Hajja Fatima, membre d’une association de bénévoles, a décidé de leur préparer...

Villeurbanne : musulmans et catholiques apportent de l’aide aux étudiants en difficulté

Dans un élan de solidarité, la mosquée Othmane et l’église Notre-Dame de la Fraternité ont décidé de venir en aide aux étudiants qui sont dans le besoin en ces temps difficiles de Covid-19. Elles s’apprêtent à leur offrir un repas et de paniers avec des...

Ukraine

Guerre en Ukraine : pas d’impact sur le Maroc, assure le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a commenté la crise russo-ukrainienne, affirmant qu’elle n’aura aucun impact sur l’approvisionnement du marché national.

Des étudiants marocains tués dans un accident en Ukraine

Des étudiants marocains ont été victimes d’un accident de la circulation à Zaporizhzhya, dans le sud-est de l’Ukraine, jeudi 17 septembre. Le bilan fait état de trois morts et trois blessés graves.

Où en est l’affaire Brahim Saadoun ?

L’avocate du combattant marocain pro-Ukraine Brahim Saadoun condamné à mort par la justice des autorités séparatistes de Donetsk a fait appel de la décision de la justice. Une information confirmée par la Cour suprême de la...

Les étudiants marocains bloqués en Ukraine victimes d’arnaque

Les étudiants marocains bloqués en Ukraine ont été victimes de chantage et d’arnaque par des intermédiaires véreux censés les aider à passer la frontière et atteindre les pays limitrophes.

Le conflit russo-ukrainien, une véritable opportunité pour le Maroc

La crise russo-ukrainienne profite au Maroc, un des quatre premiers exportateurs d’engrais au monde, avec la Russie, la Chine et le Canada. Le groupe OCP voit son chiffre d’affaires exploser et compte augmenter sa production afin de répondre à la...

Russie

L’Algérie renforce son armement

L’Algérie a réceptionné 42 hélicoptères Mi 171sh modernisés et rénovés en Russie pendant plus de 3 ans.

Serguei Lavrov en visite au Maroc

Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères est annoncé la semaine prochaine au Maroc, où il participera au forum de coopération arabo-russe qui se tiendra à Marrakech. Une visite dans plusieurs pays du Moyen-Orient et de l’Afrique a été...

Maroc-Russie : le troc pour contourner les sanctions occidentales

L’ambassadeur de Russie à Rabat, Valerian Chouvaev, a fait des propositions devant permettre à son pays et au Maroc de contourner les sanctions occidentales contre Moscou sur les échanges commerciaux.

Chelsea, club de Hakim Ziyech, est à vendre

L’homme d’affaires russe Roman Abramovitch a annoncé mercredi sa décision de mettre en vente Chelsea, le club anglais dont il est propriétaire depuis 2003. La formation du joueur marocain Hakim Ziyech est dans la...

Le cri de détresse de la sœur de Brahim Saadoun à la communauté internationale

Imane, la sœur de Brahim Saadoun, jeune Marocain condamné à la peine capitale au Donbass, pour son engagement aux côtés de l’armée ukrainienne, a lancé un cri de détresse à la communauté internationale pour qu’elle sauve la vie de son petit...