Casablanca : le covid-19 fait fermer plusieurs marchés

30 mai 2020 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Plusieurs marchés casablancais ont été fermés par les autorités locales. La détection de nombreux cas testés positifs au covid-19 est à la base de cette décision prise par les autorités pour limiter la propagation du virus.

Contenir la propagation du coronavirus dans la ville de Casablanca. Tel est l’objectif visé par les autorités en décidant de la fermeture de plusieurs marchés. Des dizaines de cas de contamination au virus ont été détectés dans le rang des commerçants au niveau de certains établissements marchands de la capitale économique. Au nombre des marchés fermés dans la ville pour préserver la santé des populations, on y retrouve le marché Badr situé au quartier Bourgogne, le marché de gros de poisson de "Hrawiyine" et celui de Hay Chrifa, rapporte Hespress.

Les différents cas de contamination enregistrés sont dus au relâchement du respect des règles sanitaires préventives. Une source explique que les gens ne respectaient pas les règles de distanciation d’un mètre dans le marché de poisson par exemple. Elle précise que le port de masque n’est pas non plus respecté. La situation est identique au niveau de plusieurs autres marchés de Casablanca où les usagers foulent au pied les mesures préventives. Le marché de gros des légumes et fruits, situé non loin de celui de poisson, est toujours ouvert, en dépit du non-respect des règles préventives contre le coronavirus, révèle par ailleurs, la même source.

Sujets associés : Casablanca - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le CESE s’intéresse aux souks hebdomadaires au Maroc

Le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) s’est intéressé au mode de fonctionnement et à la vie dans les souks hebdomadaires. Ces marchés sont des espaces vitaux...

Maroc : le cri de cœur des marchands ambulants

Fortement accablés par la crise sanitaire due au coronavirus, les marchands ambulants peinent à retrouver leur équilibre depuis mars dernier. Plusieurs d’entre eux, dont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.