Recherche

La France pense à un « certificat sanitaire digital » pour la fluidité des passagers aériens

© Copyright : DR

22 février 2021 - 21h00 - Monde - Par: G.A

Le ministre français délégué, chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a déclaré vendredi sur RMC, qu’il est favorable à la mise en place d’un « certificat sanitaire digital » afin de faciliter les voyages aériens. Il réagissait à la question de l’adoption d’un « passeport vaccinal » pour les voyageurs et sur laquelle les décideurs à divers niveaux, ont du mal à accorder leurs violons.

Le ministre explique qu’avec la crise sanitaire et les conséquences engendrées, il est important de sécuriser les voyages aériens. Pour lui, les applications Travel Pass ou AOKpass semblent s’imposer pour éviter le ralentissement du flux des voyageurs dans les aéroports. Aujourd’hui, avec les nombreux documents qu’il faut présenter pour attester de sa bonne santé, le temps perdu par chaque voyageur est encore énorme. « Il faut y aller maintenant, c’est quand même le sens de l’Histoire », a-t-il déclaré.

Au cours de son intervention, le ministre des Transports a dit soutenir Travel Pass, le certificat sanitaire développé par l’Association internationale du transport aérien (IATA) et testé actuellement par des compagnies aériennes aux Émirats arabes unis, au Royaume-Uni et à Singapour. Travel Pass garantirait l’identité de son porteur et l’authenticité du test de dépistage ou du certificat de vaccination, rapporte Air Journal.

En France, les compagnies Air Caraïbes, French Bee et Air France attendent le mois de mars pour tester l’application AOKpass, mais seulement sur les liaisons au départ de Paris vers la Guadeloupe et la Martinique. Les résultats du test Covid-19 négatif, nécessaire pour voyager, seront authentifiés via un partenariat avec un laboratoire et enregistrés de façon sécurisée sur cette application.

En ce qui concerne le débat sur le passeport vaccinal, Jean-Baptiste Djebbari estime que « c’est une discussion politique qui n’a pas encore eu lieu ». Selon lui, le débat se fera lorsque les pays européens auront atteint le plus grand nombre de personnes vaccinées. Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne est du même avis. Elle précise que « tant que tous les citoyens n’ont pas eu la possibilité de se faire vacciner, les certificats de vaccination du Covid-19, ne devraient pas être utilisés à d’autres fins ».

Mots clés: France , Liaison aérienne , Vaccin anti-Covid-19

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact