Recherche

La chanteuse Cheikha Trax condamnée

© Copyright : DR

20 mars 2021 - 17h00 - Société - Par: S.A

Le tribunal de première instance de Marrakech a rendu, vendredi 19 mars, son verdict dans l’affaire Cheikha Trax. La chanteuse marocaine était poursuivie en état de liberté pour non-respect de l’état d’urgence sanitaire.

La chanteuse marocaine Cheikha Trax (Fatima Zahra, son nom à l’état civil) a écopé d’un mois de prison avec sursis et d’une amende de 1000 DH. Le tribunal de première instance de Marrakech a infligé la même sentence à sa mère.

Le 14 janvier dernier, alors qu’elle célébrait ses fiançailles avec un prince du golfe, en présence de dizaines d’invités dans son domicile, sis quartier Riad Salam, à Guéliz, les éléments de la police de Marrakech sont descendus sur les lieux. La célébration avait été interrompue. Cette descente faisait suite une vidéo de la fête du mariage de l’artiste diffusée en direct sur Facebook.

Les policiers avaient alors interpellé puis verbalisé près de 37 invités. Ceux-ci ont été libérés après avoir payé une amende de 300 DH pour violation de l’état d’urgence sanitaire. Quant à la chanteuse et sa maman, elles, ont été conduites au poste de police, avant d’être relâchées puis poursuivies en état de liberté pour non-respect de l’état d’urgence sanitaire décrété au Maroc, afin de freiner la propagation du coronavirus.

Mots clés: Marrakech , Etat d’urgence au Maroc , Cheikha Trax

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact