La chanteuse Cheikha Trax condamnée

20 mars 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le tribunal de première instance de Marrakech a rendu, vendredi 19 mars, son verdict dans l’affaire Cheikha Trax. La chanteuse marocaine était poursuivie en état de liberté pour non-respect de l’état d’urgence sanitaire.

La chanteuse marocaine Cheikha Trax (Fatima Zahra, son nom à l’état civil) a écopé d’un mois de prison avec sursis et d’une amende de 1000 DH. Le tribunal de première instance de Marrakech a infligé la même sentence à sa mère.

Le 14 janvier dernier, alors qu’elle célébrait ses fiançailles avec un prince du golfe, en présence de dizaines d’invités dans son domicile, sis quartier Riad Salam, à Guéliz, les éléments de la police de Marrakech sont descendus sur les lieux. La célébration avait été interrompue. Cette descente faisait suite une vidéo de la fête du mariage de l’artiste diffusée en direct sur Facebook.

Les policiers avaient alors interpellé puis verbalisé près de 37 invités. Ceux-ci ont été libérés après avoir payé une amende de 300 DH pour violation de l’état d’urgence sanitaire. Quant à la chanteuse et sa maman, elles, ont été conduites au poste de police, avant d’être relâchées puis poursuivies en état de liberté pour non-respect de l’état d’urgence sanitaire décrété au Maroc, afin de freiner la propagation du coronavirus.

Sujets associés : Marrakech - Etat d’urgence au Maroc - Cheikha Trax

Aller plus loin

Cheikha Trax arrêtée par la police

La danseuse marocaine Cheikha Trax a été interpellée jeudi 14 janvier 2021 à son domicile à Marrakech pour non-respect de l’état d’urgence. Elle sera poursuivie en état de...

Cheikha Trax va passer devant le juge

Interpellée, puis relâchée aux premières heures du vendredi, la star marocaine Cheikha Trax comparaît très prochainement devant le tribunal de première instance de Marrakech....

Les ennuis judiciaires de cheikha Trax commencent

Remise en liberté sous caution, la chanteuse populaire Cheikha Traxsera amenée à comparaître devant le tribunal de première instance de Marrakech. Son procès devrait s’ouvrir...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.