Un chirurgien a oublié une compresse dans le ventre de sa patiente

23 novembre 2020 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Un chirurgien exerçant à Fès a été condamné à verser la somme de 140 000 dirhams à une patiente, pour une faute médicale grave. Le médecin avait oublié une compresse dans son utérus.

Rare, cette faute médicale pose en général le problème de responsabilité et d’indemnisation. Selon le site Amnous, la patiente, une jeune femme de 24 ans, avait assigné en justice le médecin et la clinique afin d’être indemnisée.

Dans son verdict, le juge près le tribunal de première instance de Fès a donné gain de cause à la victime, en condamnant la clinique et le chirurgien à l’indemniser des préjudices causés, en raison de leur responsabilité solidaire.

Pour les faits, la patiente avait été admise dans une clinique privée pour une intervention chirurgicale banale. Juste après l’opération, la victime avait passé près d’un mois à se plaindre de douleurs atroces au niveau du ventre.

Sujets associés : Fès - Santé

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : une clinique paye cher une erreur médicale

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné une clinique privée à verser 1 million de dirhams aux parents d’un enfant très lourdement handicapé à la suite d’une erreur...

Un homme crie à l’erreur médicale après la mort de sa femme (vidéo)

Une simple cholécystectomie, plus précisément une ablation de la vésicule biliaire, a tourné au drame dans une clinique privée à Settat. Une femme de 43 ans a perdu la vie, quelques...

Agadir : la facture honteuse d’une clinique (vidéo)

Une famille marocaine s’est retrouvée dans une situation très délicate, suite à des chèques en bois qu’elle a délivrés à une clinique à Agadir. Celle-ci a facturé à 850.000 dirhams...

Salé : un avortement tourne au drame dans une clinique privée

Deux personnes ont été présentées devant le parquet général près de la cour d’appel de Rabat pour répondre du décès d’une jeune femme ayant succombé à un avortement. Il s’agit de la...

Nous vous recommandons

Fès

Une femme positive au covid-19 accouche d’un bébé sain

Une femme âgée de 35 ans et qui a été testée positive au covid-19 a donné naissance a un bébé sain. L’heureux événement a eu lieu au centre hospitalier Al Ghassani de Fès.

Prison ferme pour la mafia des médicaments de Fès

Quatre ans de prison ferme pour l’infirmier-anesthésiste et le représentant d’une société pharmaceutique, impliqués dans le détournement de médicaments et de dispositifs médicaux au CHU de Fès. Le verdict est enfin tombé à la chambre criminelle près la Cour...

Covid-19 : situation inquiétante à Fès

En tout, 20 policiers ont été déclarés positifs au coronavirus à Fès. Ceux-ci officient pour le compte de la brigade des motards.

Justin Hartley très amoureux d’une Marocaine

Après deux divorces, c’est sur Instagram que Justin Hartley, l’acteur fétiche de la saga familiale « This is us » a annoncé sa relation amoureuse avec Sofia Pernas, une actrice d’origine marocaine.

Les Marocains déçus de l’école hybride

L’enseignement hybride mis en place depuis plusieurs mois en raison du contexte sanitaire, n’est pas à la hauteur des attentes des Marocains. Sa mise en œuvre qui oblige à la division des classes en deux groupes, ne rassure ni enseignants, ni parents,...

Santé

Covid-19 au Maroc : des bons chiffres qu’il faut maintenir

La crise sanitaire semble être sous contrôle au Maroc. Et ceci grâce aux mesures préventives instaurées durant le mois de ramadan et leur respect dans les villes.

Omar Sayed, co-fondateur de Nass El Ghiwane, opéré d’urgence

L’artiste Omar Sayed, l’un des fondateurs du groupe marocain Nass El Ghiwane, a été admis dans la journée de mardi dans une clinique privée à Casablanca.

Covid-19 : plus de 3 millions de personnes totalement vaccinées au Maroc

Le Maroc figure en bonne place au tableau mondial de la vaccination contre le Covid-19. C’est ce qu’a indiqué jeudi, le bulletin quotidien du ministère marocain de la Santé.

Les Émirats arabes unis valident le vaccin de Sinopharm, qui doit être administré aux Marocains

Alors qu’au Maroc, certains continuent de se poser des questions sur la fiabilité du vaccin chinois, les Émirats arabes unis l’ont approuvé, affirmant qu’il était efficace à 86%. Le ministère de la Santé et de la Prévention des Émirats confie avoir examiné...

Le Maroc surveille de près le vaccin AstraZeneca

En dépit des conclusions rassurantes de la Commission Nationale Consultative de Pharmacovigilance sur le vaccin suédo-britannique, Astrazeneca, le ministère marocain de la santé a décidé de renforcer davantage la surveillance et la sécurité du vaccin dans...