Recherche

Salé : un avortement tourne au drame dans une clinique privée

© Copyright : DR

17 octobre 2020 - 23h00 - Société

Deux personnes ont été présentées devant le parquet général près de la cour d’appel de Rabat pour répondre du décès d’une jeune femme ayant succombé à un avortement. Il s’agit de la gynécologue ayant pratiqué l’intervention et le compagnon de la victime.

La clinique épinglée est située à Salé-El Jadida. Le quotidien Al Akhbar rapporte que la police judiciaire relevant de la direction régionale de la sûreté nationale de Salé-Al Jadida instruit actuellement une enquête préliminaire afin de déterminer les circonstances et les raisons pour lesquelles cette jeune femme a perdu la vie dans cette clinique.

Les deux prévenus seront poursuivis en état de liberté, même si les charges qui pèsent contre eux sont assez graves. Au Maroc, l’avortement est sévèrement puni. Et dans le cas actuel, il y a eu mort, débauche et complicité. Devant le parquet, la gynécologue a déclaré que la jeune femme âgée de 20 ans avait été conduite dans sa clinique, mal en point, souffrant d’une hémorragie. Des examens étaient en cours pour avoir plus de précisions sur l’origine de cette hémorragie, lorsqu’elle s’est éteinte, indique le journal.

Une confrontation aura lieu dans les jours prochains entre les prévenus, mais aussi la sœur de la victime, précise la même source.

Mots clés: Avortement , Décès , El Jadida

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact