Recherche

Marrakech : procès en appel des accusés d’avortements clandestins

© Copyright : DR

8 avril 2021 - 23h20 - Société - Par: A.P

Deux médecins et 13 autres accusés dont des infirmières, ont été condamnés avec sursis par le tribunal de première instance de Marrakech dans l’affaire du réseau d’avortement clandestin dont le procès a été ouvert en appel depuis mardi dernier.

Deux médecins dont un gynécologue, 5 infirmières et 8 autres accusés, ont été condamnés en première instance dans cette affaire, indique le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui rappelle que les deux médecins âgés de 77 et 67 ans, ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis et à verser une amende de 500 dirhams pour pratique de l’avortement illégal et vente de médicaments prohibés destinés à l’interruption de grossesse. Un autre accusé a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour détournement de mineur, attentat à la pudeur et adultère. Quant aux cinq infirmières et à deux employées, elles ont écopé de deux mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 500 dirhams pour complicité dans la pratique des interruptions clandestines de grossesse.

Le 26 juin 2020, les mis en cause avaient été arrêtés dans une clinique du quartier Gueliz, et déférés en état d’arrestation par le parquet général devant la Chambre correctionnelle du tribunal de première instance. Des médicaments servant à l’avortement ainsi que des fichiers de certaines patientes avaient été découverts sur les lieux et saisis par la police.

Le verdict de la Cour d’appel dans cette affaire dite du « plus grand réseau d’avortement à Marrakech » est vivement attendu par les populations qui sont impatientes de savoir si les juges confirmeront la sentence prononcée en première instance.

Mots clés: Marrakech , Avortement , Procès , Droits et Justice

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact