Fès : 7 individus, dont un gynécologue risquent la prison pour pratique d’avortement

13 octobre 2021 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Sept personnes font l’objet d’une enquête ouverte mardi, par la brigade régionale de la police judiciaire de Fès. Elles seraient impliquées dan une affaire de pratique d’avortement, un acte rigoureusement puni par la loi au Maroc.

Il s’agit d’un gynécologue, deux assistantes dans une clinique privée, une intermédiaire, un jeune et une mineure âgée de 17 ans, ainsi que sa sœur majeure, qui risquent gros si l’enquête ouverte finit par établir leur implication dans la pratique régulière d’avortement, de falsification, de détournement d’un mineur, d’attentat à la pudeur.

À lire : Marrakech : procès en appel des accusés d’avortements clandestins

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué que les suspects ont été pris en flagrant délit dans la clinique du gynécologue obstétricien, de tentative d’avortement de la mineure, victime de l’attentat à la pudeur et de détournement ayant engendré une grossesse.

À lire : Maroc : arrestation d’un homme qui aurait mis enceinte une fille de 12 ans

L’enquête préliminaire a permis l’interpellation du médecin et de deux secrétaires exerçant dans son cabinet et la saisie d’un ensemble de dossiers médicaux appartenant à des femmes ayant déjà subi un avortement illégal, ainsi que l’arrestation du jeune homme impliqué dans l’attentat à la pudeur et le détournement de la mineure et de l’intermédiaire.

À lire : Marrakech : arrestations pour adultère et avortement

Toutes les personnes interpellées, exceptée la fille mineure, ont été placées en garde à vue à la disposition de l’enquête ouverte sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer le degré et le niveau d’implication de chacune d’elles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Avortement - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : arrestation d’un homme qui aurait mis enceinte une fille de 12 ans

À Guercif, un homme a été interpellé par la police judiciaire qui le soupçonne d’être l’auteur de la grossesse d’une fille de 12 ans. L’enquête ouverte est en cours pour...

Maroc : une cagnote pour sécuriser l’avortement des femmes

Le Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles (MALI) a mis en place un fonds qui permettra aux femmes d’éviter les avortements clandestins aux lourdes conséquences....

Marrakech : arrestations pour adultère et avortement

11 individus dont un médecin, quatre infirmières, six clients et une mineure de 17 ans ont été interpellés, mardi à Marrakech. Il leur est reproché leur implication présumée...

Inezgane : plusieurs arrestations après un avortement qui a mal tourné

Quatre personnes ont été arrêtées par les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire d’Inezgane, et déférées devant le parquet pour leur implication dans un...

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.